Sport régional

Menés au score, les Molenbeekois ont trouvé les ressources nécessaires pour s’imposer.

RWDM - Olympic 2-1

Pour la réception de l’Olympic, Fred Vanderbiest effectuait cinq changements dans son onze de base. Verboom et Vercauteren étaient blessés alors que Delacourt, Ruyssen et Mbuba prenaient place sur le banc, propulsant G. Cabeke, Massengo, Martens, Napoleone et Cornet sur le terrain au coup d’envoi.

L’entame de match était à mettre à l’actif des Molenbeekois qui tentaient quelques bonnes combinaisons et auxquels il ne manquait pas grand-chose pour ouvrir la marque. Napoleone et Cornet manquaient de justesse et ne cadraient pas alors que Bova pensait trouver l’ouverture mais Castellana sauvait sur sa ligne.

Pas récompensés de leurs efforts, les joueurs du RWDM étaient même punis sur la première offensive carolo. Jatta profitait d’une glissade de Martens pour tromper Sadin d’une frappe au ras du sol.

Un but duquel les Molenbeekois ont bien failli ne pas se remettre, jusqu’à ce corner de Bova prolongé au premier poteau par Martens pour Brouckaert qui glissait le ballon au fond quelques secondes avant que l’arbitre ne siffle la mi-temps.

Dans une seconde période bien plus hachée, le RWDM émergeait sur l’une de ses seules possibilités, Bova exploitant parfaitement une remise de Traoré pour offrir trois points précieux.


RWDM: Sadin, Brouckaert, Fabre, Martens, G. Cabeke (72e Liard), Libert, Massengo, Napoleone (74e Traore), Dequevy, Bova, Cornet (85e Mbuba).

Olympic: Moriconi, Van Den Kerkhof, Castellana, Laurent, Thibaut, Castronovo, Khaida, Virgone (73e Sbaa), Kabeya, Durieux (67e Jiyar), Jatta (60e Lamort).

Arbitre: M. Letellier.

Avertissements: Libert, Castronovo, Cornet, Dequevy, Castellana, Martens, Sbaa, Laurent, Massengo.

Les buts: 23e Jatta (0-1), 45e Brouckaert (1-1), 78e Bova (2-1).


URLC – FC Liège 3-2

Lors de ce duel entre les deux plus mauvaises défenses de la série, les Liégeois se montraient les plus entreprenants dès le début des hostilités. Après une première alerte de Massa, D’Ostilio trouvait l’ouverture d’un coup franc le long de la ligne de touche dont l’effet et le rebond surprenait Cremers. Dominateurs, ils s’octroyaient plusieurs possibilités de faire le break, mais manquaient cruellement de réalisme.

Comme souvent dans ces cas-là, ce sont les adversaires qui en profitent, et alors qu’ils étaient pratiquement inexistants Jusque-là, les Loups recollaient au score par l’entremise de Dansoko, bien servi par Dahmane. A partir de cet instant, la physionomie du match changeait complètement. Dès la reprise, Dahmane bottait un coup franc sur la transversale, avant qu’il ne donne l’avance aux siens.. Dans la foulée, Dansoko creusait l’écart suite à un beau service de Saidane.

Alors que les locaux semblaient gérer sans difficulté leur avantage, Bangoura, de la tête, redonnait espoir à son équipe (3-2). Malgré une dernière tentative de Ronvaux, le marquoir n’évoluait plus, les hommes de Xavier Robert remportent ainsi un beau succès et signe un joli 7/9, contrairement aux Sang et Marine qui subissent un troisième revers consécutif. C.D.

URLC : Cremers ; Saidane, Luhaka, Félix, Salem-Ngabou ; Zenadji, Utshinga (67e Perreira-Bofomua), Herzallah, Dansoko ; Delbergue, Dahmane (79e Kahail).

FC Liège : Debaty ; Schmit, Teruel Diaz, Bustin, D’Ostilio ; Mouchamps, Niankou, Massa (82e Amou-Djaba), Lallemand (73e Cissé), Mariën (77e Ronvaux) ; Bangoura.

Arbitre : M. Meys.

Avertissements : Salem-Ngabou, Utshinga, Félix.

Les buts : 17e D’Ostilio (0-1), 42e Dansoko (1-1), 54e Dahmane (2-1), 60e Dansoko (3-1), 74e Bangoura (3-2).


Seraing –Winkel: 1-1

Les intentions des Flandriens ont été claires dès le départ : penser défensivement était la priorité, l’unique volonté. Quand, de surcroit, sur un centre venu de la droite, Boulenger glisse (déjà) et permet à Munoz d’expédier une volée lobant Werner, imaginez le scenario.

Alors que Sanogo, à deux reprises, avait été en position de conclure, un tir de Walbrecq nécessitait l’intervention du gardien visiteur qui prenait, juste avant le retour aux vestiaires, le dessus sur Sanogo, bien servi en retrait par Cascio.

Seraing avait manqué de vitesse et de justesse avant le repos. Mais les premiers échanges voyaient les pertes de balle se succéder et les Métallos incapables d’accélérer.

Le cap d l’heure de jeu franchi, les dangers se précisaient. Roef s’interposait sur une frappe enroulée prenant la direction de la lucane, sur un essai de Sabaouni et déviait, sur sa transversale, une reprise de la tête de Boulenger. Néanmoins, le dernier rempart venait au secours des Métallos en relâchant un centre anodin dans les pieds de Gueye, qui concluait dans le but vide.

Las pour eux, les Rouge&Noir ne parvenaient pas à leurs fins, à savoir venir d’une formation plus que largement à leurs portées. Et le programme prévoit un court déplacement au RFC Liège dimanche prochain…


Seraing : Werner; Swers, Faye, Boulenger, Kilota; Sabaouni, Mroivili (30e Gueye), Cascio (69e Mouhli); Walbrecq, Sanogo, Labylle (73e Stevance).

Winkel : Roef; Dujardin, Veighe, Reuse (46e Nuyts), Verhooghe; Deschilder, Surmeli, Lutun (83e Bougrissi), Waeghe (78e Popalzay), Vanhaeren, Munoz Herrera.

Arbitre : M. Simonini

Avertissements : Mroivili, Lutun, Sabaouni, Dujardin

Les buts : 30e Munoz Herrera (0-1), 75e Gueye (1-1)



Lierse-Tubize: 2-0

La victoire obtenue la semaine passée face à Liège allait-elle servir de déclic ? Non, vu la défaite concédée au Lierse. Après une première période équilibrée, les Anversois ont trouvé la faille dans la défense brabançonne. Sur une rentrée en touche, Van Aerschot surprenait Lufira Luebo et Aarab et adressait un centre à Janssen qui reprenait le cuir en un temps pour tromper De Bie (52e). Un coup dur, surtout que Bouchentouf avait eu l’occasion quelques minutes plus tôt, d’ouvrir la marque.

Contrairement à la semaine passée, les Tubiziens ont manqué de maturité, se laissant avoir à plusieurs reprises par de longs ballons dans le dos de la défense. Janssen a logiquement réalisé le break (72e) et l’addition aurait pu être nettement plus salée, avec notamment une frappe de Maus qui percutait le cadre De Bie.

Menés au score, les Brabançons wallons n’ont jamais su trouvé la solution pour réagir. Battus dans le milieu par Buyens et en manque d’idées, offensivement. Le château de cartes s’est effondré mis en place par Sylvain De Weerdt. Avec pour conséquence une place d’avant-dernier au classement. Une très mauvaise affaire, face à un concurrent direct dans la zone rouge de cette D1 Amateurs.

Lierse : Rausin ; Vinck (90e Garcia Gioviella), Doumbia, Delorge, Nelissen ; Buyens, Maus (87e Sols), Vermeiren ; Kindermans, Janssen, Van Aerschot (78e Kargbo).

Tubize : De Bie ; Decostere, Tawaba, Aarab, Lufira Luebo ; Cachenaut, Goudiaby, Garlito, Di Chiello (70e Giusto), Bouchentouf (58e Lokando), Nanizayamo (64e Toure).

Arbitre : M. Timmermans.

Avertissements : Delorge, Decostere.

Les buts : 52e Janssen (1-0), 71e Janssen (2-0).


Maasmechelen – Visé : 3-1

Les Visétois ont concédé leur première défaite sous l'ère Riga. «Il nous a manqué du réalisme face à un adversaire qui a eu trois actions sur le match!» regrettait l'ancien coach du Standard.

Si Visé avait le bonheur d'égaliser dès la reprise sur un penalty provoqué par Sambu Mansoni et transformé par Sawaneh, les Oies ont surtout couru derrière le score dans une rencontre pour le moins monotone en première période. Si ce n'est donc ce ballon perdu dans le rectangle du Patro et remonté à la vitesse de l'éclair par Ezzahri. Azevedo finissait proprement le travail en lobant Jaa, après avoir cloué sur place ce qu'il restait de la défense visétoise.

«Nous avons rectifié le tir en jouant avec plus de verticalité dès le début de la seconde période, expliquait José Riga. Malheureusement, on s'est fait crucifier dans notre moment fort alors qu'on sentait l'adversaire dans les cordes. Maasmechelen est une équipe réaliste et il l'a prouvé en acceptant finalement notre domination.» Azevedo, encore une fois à la course, puis Brouwers sur un travail du précieux Mombongo, donnaient au score son allure définitive à l'entrée du dernier quart d'heure.

Visé doit maintenant relever la tête, avec réalisme!

PATRO EISDEN: Belin; Swerten, Corstjens, Renson, Kenne; Carratta, Reuten, Brouwers; Azevedo (86e Yagan), Ezzahri (66e Baeten), Mombongo (90e Ogunjimi).

VISÉ: Jaa; Bonemme, Debefve, Schillings (75e Njengo); Nezer, Nakhid, Kasmi, Sambu Mansoni, Gerits; Sawaneh (86e E. Célestine), Perseo (86e Segniagbeto).

ARBITRE: M. Vanboven.

AVERTISSEMENT: Carratta.

LES BUTS: 37e Azevedo (1-0), 51e Sawaneh sur pen. (1-1), 68e Azevedo (2-1), 76e Brouwers (3-1).



>> Classements et résultats de la D1 Amateurs <<