Les challenges de l’Entente verviétoise sont de retour

L’Entente verviétoise renoue avec la tradition. Sous d’autres noms, par devoir de mémoire.

Les challenges de l’Entente verviétoise sont de retour
©Hardy

Qui n’a jamais entendu parler des challenges Thomson, Raway et Hick, organisés depuis plus de 30 ans par la Royale Entente Sportive Verviétoise ? Tombés dans l’oubli ou presque pour cause de crise sanitaire, ils seront à nouveau sous le feu de l’actualité ces vendredi 20 (dès 18h) et samedi 21 mai (dès 13h30) lors de la phase finale organisée dans les installations du FC Welkenraedt. Réservée aux catégories U11, U13 et U15, avec certes une participation réduite à neuf clubs pour une relance, cette compétition prisée en région verviétoise fera encore une fois la part belle aux talents en herbe de demain.

La RESV profite de l’occasion pour réajuster sa propre ligne du temps et satisfaire à un devoir de mémoire en associant désormais ses tournois à trois de ses dirigeants décédés ces dernières années, avec la volonté de marquer son dynamisme, d’assurer son prestige et la pérennité du travail accompli. Il faudra en effet s’habituer à la nouvelle dénomination pour chacune des trois catégories.

U11 : le nom de Louis Hick, ancienne grande figure de l’arbitrage verviétois de l’immédiat après-guerre, s’efface pour devenir le challenge Mathieu Kessels, dirigeant emblématique durant une petite quarantaine d’années de feu le RCS Welkenraedt.

U13 : Henri Raway, secrétaire émérite de Pepinster pendant 25 ans, cède la notoriété du challenge à un autre Pepin d’adoption, Fernand Carion. Le charisme et le travail acharné de ce dernier, maître des chiffres et des règlements, ont marqué les esprits dans le football provincial pendant vingt ans.

U15 : Jean Thomson fut ni plus ni moins, pendant plusieurs décennies, le président de la SRU Verviers de la belle époque et du comité provincial. Pour lui succéder, l’Entente a ravivé la mémoire d’un de ses membres dévoués. Julien Marsin était passionné par les jeunes promesses qu’il arbitrait encore à l’âge de 79 ans !

Fondée en 1924 au cœur d’un des berceaux du football belge de l’époque (Verviers et sa région comptaient douze des cent premiers matricules attribués aux clubs), la Royale Entente Sportive Verviétoise est une institution quasiment centenaire. Née de l’intérêt que les clubs avaient à se regrouper, elle compte encore aujourd’hui 23 clubs membres et poursuit un travail de fond toujours utile. Si les challenges restent l’aspect le plus visible de l’iceberg, la RESV est aussi représentée au Comité provincial et à la Commission provinciale d’étude, alors que son président Gaston Schreurs fait partie du Conseil supérieur à Bruxelles.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be