Affaire Liège-Dender: L’Union belge mène toujours des combats d’arrière-garde

Un commentaire de notre journaliste Matthias Sintzen.

Affaire Liège-Dender: L’Union belge mène toujours des combats d’arrière-garde
©JC Guillaume/MaMick
Sur le fond, le RFC Liège n'a pas respecté le règlement face à Dender le 27 mars dernier, c'est indéniable, et doit être sanctionné. Il n'y a pas de doute là-dessus. Le club a reconnu son erreur, même si elle n'a pas eu d'impact sur le résultat du match, et doit d'ailleurs s'en mordre les doigts. La séance du Comité sportif a quant à elle eu lieu lundi dernier. Le délai pour prononcer la décision pose grandement question.

Qu'est-ce qui a changé en une semaine ? Rien… ou presque. Il est désormais clair que tout ce que le Comité sportif espérait, c'était que Liège soit battu face à Dender pour que ce dossier n'ait plus aucun impact sur la montée. Mais, faute à pas de chance pour lui, ce n'est pas arrivé. Sans doute ne voulait-il pas que les recours et appels soient introduits trop tôt, risquant ainsi d'avoir un impact sur le déroulement de la compétition. Il a donc fallu se prononcer au lendemain du match contre Dender et avant celui...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité