Victime d’une crise cardiaque en plein match, Arnaud est sauvé par ses adversaires: "Ces trois personnes sont des héros"

Arnaud De Benedictis (30 ans) s’est écroulé sur un terrain de football, ce dimanche 8 janvier 2023, lors d’un match amical opposant Wasseiges B à Limont B, en P4 liégeoise. Il doit la vie sauve à ses adversaires.

Thomas Bastin
Arnaud a été sauvé par trois adversaires.
Arnaud a été sauvé par trois adversaires. ©Masson

La rencontre entre Wasseiges B et Limont B a failli tourner au cauchemar ce dimanche 8 janvier 2023. Alors que le match amical entre deux équipes de P4 liégeoise se déroulait dans la bonne ambiance, un joueur local, Arnaud De Benedictis s’est écroulé peu avant l’heure de jeu. Inanimé, le joueur âgé de 30 ans est victime d’un arrêt cardiaque. "Au départ, je pensais qu’il s’était déboîté l’épaule, explique Jonathan Huens, le coach de Wasseiges B toujours sous le choc. Quand j’ai vu l’un de mes joueurs crier à l’aide, j’ai compris que c’était très grave. Je me suis approché d’Arnaud et j’ai vu de la mousse sortir de sa bouche, c’était assez choquant. J’ai tout de suite pensé à l’arrêt cardiaque d’Eriksen à l’Euro. Mon joueur était mort sur le terrain."

Rapidement, deux joueurs adverses prodiguent les premiers secours. Ulysse Carbonneau, le capitaine limontois, et Guillaume Vanvinckenroye débutent un message cardiaque, sans paniquer. "Ils ont été héroïques. Sans eux et Vincent Colard, le papa d’un de mes joueurs, Arnaud ne serait sans doute plus là. Heureusement, le club de Wasseiges dispose également d’un défibrillateur", explique Jonathan Huens, qui n’arrive toujours pas à comprendre comment cela a-t-il se passer. Arnaud n’a aucun antécédent et est en bonne forme physique. À la mi-temps, il m’a annoncé qu’il allait devenir papa d’une petite fille, il était très heureux. "

Ce dimanche, Arnaud De Benedictis a donné des nouvelles rassurantes et restera plusieurs jours à l’hôpital pour passer une batterie de tests. "Je tiens à remercier l’ensemble de mes joueurs ainsi que ceux de Limont. Dans ces moments-là, il n’y a plus qu’une seule équipe sur le terrain. Je vais demander au club pour que tous nos affiliés passent une formation de premier secours."

"Une chance d’avoir fait mon brevet de secouriste"

Vincent Collard a eu de très bons réflexes. Aux côtés des deux joueurs de Limont, il a ainsi prodigué les gestes de premiers secours. "Quand j’ai vu qu’il ne bougeait plus, je n’ai pas hésité un instant et je suis monté sur le terrain. Je travaille dans les ressources humaines et, l’année passée, j’ai passé mon brevet de secouriste. Je constate ce dimanche que c’est une chance et que ça porte ses fruits. Dans ces moments-là, il faut rester sobre et prendre les bonnes décisions. Plusieurs joueurs pleuraient. Quelques minutes après l’arrivée des ambulanciers, ceux-ci nous ont rassurés et félicités. On a probablement sauvé une vie. C’est la première fois que je suis confronté à ce genre de situation, je ne réalise pas encore. Je tiens à remercier les secours et les joueurs de Limont."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...