En arrêtant deux penaltys, Adrian Murcia a grandement participé à la victoire des siens.

Si Jérémy Wojciechowski se sera révélé comme le buteur providentiel des Carriers lors de leur déplacement à Aische, un autre Sprimontois se sera montré tout aussi décisif en stoppant deux penaltys dans les dix dernières minutes, le gardien Adrian Murcia Rodriguez.

Néanmoins, le dernier rempart espagnol ne s’enflamme pas. "Oui, c’est vrai que c’est gratifiant mais il faut surtout retenir que c’est une victoire dont l’équipe avait grandement besoin, c’est le collectif qui est important. Après une première période compliquée, nous sommes bien revenus dans la rencontre et puis, il y a eu ces deux penaltys arrêtés avant que Wojciechowski n’inscrive le but victorieux."

Arrivé sur le tard, fin juillet, Adrian Murcia s’est directement bien intégré et il fait même partie des leaders du groupe sprimontois. "J’avais commencé à Virton mais comme le club était monté en D1B, j’avais été écarté. J’ai alors reçu la proposition de Sprimont et comme je voulais à la fois jouer et me rapprocher de Liège, je n’ai pas hésité. J’ai trouvé un noyau jeune, avec de la qualité et c’est vrai que Pape (NdlR : Fall) et moi, nous tentons d’apporter notre expérience et nos conseils aux plus jeunes. Mais aussi et surtout la mentalité adéquate car lorsque l’on forme un vrai groupe, cela rapporte des points."

Une autre raison de cette bonne intégration, c’est que le natif d’Alicante est déjà passé par le Tultay lors de la saison 2017-18. Mais ce fut une étape un peu particulière… "C’était lors de la saison au cours de laquelle Sprimont et Banneux discutaient pour fusionner. Les dirigeants, voulant alléger la masse salariale, m’avaient prié ainsi que quelques autres coéquipiers de quitter le club. C’est comme ça que je me suis retrouvé libre le 31 décembre et que j’ai ensuite signé à Bertrix. Mais c’est de l’histoire ancienne…"