Neuf Judokas francophones défendront les couleurs de la Belgique aux Championnats d’Europe juniors (-20 ans). Parmi eux, Alessia Corrao, dont ce sera la première expérience à ce niveau, elle qui fut médaillée ces deux dernières années en cadets (-18 ans). Après huit mois sans compétition, comme les "grands", la Visétoise retrouvera donc les tatamis à Porec, en Croatie.

"Enfin ! Ce fut long, très long, de continuer à s’entraîner sans objectif en vue. Ma dernière compétition date du National juniors, mi-février…"

Où Alessia fut d’ailleurs sacrée en -63 kg, juste après avoir manqué la médaille de bronze à l’Open de Herstal. "À l’époque, je souffrais de l’avant-bras et je n’étais pas à 100 %. Mais c’est oublié ! Récemment, je me suis bloquée le dos lors d’une séance de muscu. Ce n’est qu’en rentrant, le soir, à la maison que j’ai ressenti une douleur. Heureusement, le kiné, puis l’ostéo m’ont remise d’aplomb et je suis apte à combattre à cet Euro."

Un rendez-vous où Alessia bénéficiera des précieux conseils de Nicole Flagothier…

"Nicole et moi, nous sommes souvent ensemble, tant sur qu’en dehors du tatami, lors de nos allers-retours entre Liège et Louvain-la-Neuve pour les entraînements. Mais, surtout, elle a une énorme expérience. Elle me conseille sur le plan technique et tactique, même si elle me lance souvent de pratiquer mon judo."

Comme d’autres judokas, belges et étrangers, Alessia n’a pas échappé au Covid-19.

"J’ai, en effet, été testée positive au mois d’août. Et j’ai souffert des symptômes couramment décrits par les médecins : maux de tête, perte du goût et de l’odorat. En plus, j’étais enrhumée… J’ai donc été cloîtrée dans ma chambre pendant deux semaines. Mais j’ai récupéré ! Mon frère et ma sœur ont aussi été testés positifs, lui un jour avant moi, elle, une semaine après… Mais tout est heureusement rentré dans l’ordre."

Pendant ces longs mois, Alessia a également dû adapter ses entraînements. "À un moment, je ne pouvais plus m’entraîner qu’au club, à Visé. Puis, ce fut à nouveau possible à Louvain-la-Neuve, où les entraîneurs nous ont placés dans des bulles. Les garçons d’un côté, les filles de l’autre. Et encore, j’étais dans une bulle avec celles qui, comme moi, sont sélectionnées pour l’Euro. Jente Verstraeten, Clémence Dubois, Manon Lecharlier et Cosima Grumiaux. Heureusement, nous nous entendons très bien !"

Actuellement en rhéto avec encore quelques cours en présentiel et d’autres par vidéo, Alessia Corrao est très prudente au niveau sanitaire. "Je ne veux surtout pas attraper, à nouveau, ce fichu virus. Or, j’ai constaté que, lors de cette deuxième vague, il y a plus de personnes que je connais qui l’ont. Je me méfie donc ! Je n’ai pas envie de gâcher la seule compétition encore à mon agenda cette année !"

Et pour laquelle elle garde les pieds sur terre en termes d’objectif. "On verra bien. Je ne me rends pas malade…"

Autre Liégeoise, Clémence Dubois sera également du voyage en Croatie. Comme Alessia, la sociétaire de Neupré est championne de Belgique juniors en -57 kg.