L’Aqualien s’est imposé après trois boucles au Trèfle Olnois.


Il était là avant tout en préparation d’un gros projet mais il n’a pas boudé son plaisir de victoire.

"Je prépare une manche des Golden Trail Series. Ce sera en mars, dans le mont Ventoux. Une épreuve relevée de 24 km et de 1 000 de D +. C’est une distance que je gère assez bien. Je suis plutôt à l’aise dans les côtes… Sans doute des restes de mon passé cycliste où j’étais déjà un bon grimpeur", nous expliquait le lauréat du jour.

À Olne, où il avait couru en 2018, Arnaud a couru trois boucles. "J’ai fait la 1re et la 3e en mode course et la deuxième en mode plus léger, pour bien appliquer mon planning d’entraînement."

Quand on lui parle de courses mythiques à gagner, on voit les yeux briller. "La course que je rêve de gagner ? Sans aucun doute le Ohm Trail. C’est à côté de chez moi et c’est une épreuve magnifique. J’ai déjà fini 2e et 3e. Ce serait formidable si je pouvais m’y imposer. Ce ne sera pas chose facile car ce sera le championnat de Belgique et le niveau sera encore plus relevé que d’habitude. Par contre, le relief et la longueur de 35 km me conviennent à merveille. Croisons les doigts pour 2020…"

Malgré le vent et les jours pluvieux qui ont précédé la course, le Trèfle Olnois a une fois encore fait le plein. Il y avait plus de 650 préinscrits, une grosse centaine de coureurs le jour-même et faute de dossards, nombreux sont ceux qui ont couru sans inscription. Que faire l’année prochaine ?

Accepter tout le monde, au risque de faire attendre ceux qui se sont inscrits assez tôt et qui espèrent le respect des horaires ? Limiter les inscriptions ? Il faudra bien vite se poser la question pour garder l’esprit de cette belle course hivernoise, chère à Félix Mordant et à son équipe.