Le gala de boxe à Herstal de ce week-end aura des enjeux importants.

L’un des combats les plus importants de la soirée de samedi opposera Djemilla Gontaruk à l’Italienne Angela Cannizzaro (6 victoires dont 1 par K.-O., 5 défaites dont 1 par K.-O., 1 nul). Un mois après sa défaite imméritée en championnat d’Europe super-légers, le pittbul redescend d’une catégorie de poids avec un fameux enjeu : celle qui l’emportera aura l’occasion de disputer un championnat du monde WBO.

Si Gontaruk l’emporte, elle boxera en super-plumes en Pologne fin février ou début mars face à Ewa Brownicka, tenante du titre : 1,74 m, 18 combats, 18 victoires, dont 2 par K.-O.

"Pour moi, c’est une occasion unique, c’est le combat dont je rêve depuis longtemps" , dit une Djemilla plus motivée et positive que jamais mais qui ne veut pas brûler les étapes. "Le plus important est d’abord de gagner ce samedi. Ce sera un combat sans merci, mais c’est chez moi et je veux gagner ma place en Pologne sans discussion."

En cas de défaite, elle devrait en effet refaire un combat face à une très bonne adversaire pour recevoir une nouvelle chance.