C'est une petite bombe qui vient d'éclater dans le monde de la boxe. 

Silvia Bortot, qui avait battu la Carolo-Liégeoise Djemilla Gontaruk au championnat d'Europe en octobre, vient d'être suspendue sur décision du tribunal anti-dopage national.

Le 25 octobre dernier à Vérone, Silvia Bortot battait Djemilla Gontaruk de 2 points en championnat d'Europe des super-légers. Un succès que tout le monde, même la presse italienne, avait estimé flatté.

Et voilà qu'on apprend maintenant que le contrôle antidopage effectué à l'issue du combat a donné un résultat positif à l'higénamine, qui produit des effets similaires à ceux de l'éphédrine.

En toute logique, Djemilla Gontaruk devrait hériter de la ceinture mais il semblerait que ce n'est pas ce qui est prévu. Le titre va redevenir vacant et il n'est même pas sûr que la boxeuse du GMG puisse en profiter, d'autant qu'elle vient déjà de signer un championnat du monde (qui aura lieu en mars en Pologne).

"Par contre, je vais demander un no-contest, c'est à dire l'annulation de ma défaite", dit-elle avant de prendre les choses avec le sourire. "Je n'ai pas encore les résultats de mon contrôle mais à part des traces de pizza et de Coca 0, ils ne trouveront rien."