Liège En transformant ses deux coups de réparation, Bastien Collée a offert un succès et une promotion au cercle hesbignon.

Arrivé d’Arquet (P2, avec qui il avait été champion), Bastien Collée a vécu une saison perturbée par une fracture à l’astragale. Mais celle-ci s’est terminée en apothéose avec la montée de Verlaine en D2 amateurs, ponctuée par ses deux buts sur autant de penalties.

"Au niveau jeu, je suis satisfait de ma campagne. En revanche, cela n’a pas toujours été très gai avec cette cheville me faisant un mal de chien. J’ai passé des examens et suivi plusieurs traitements. Mais aujourd’hui encore, la douleur demeure très vive. Fin du mois, un autre examen est prévu. On verra si une opération pourrait régler le souci."

En attendant, l’arrière gauche est devenu le héros du club ce dimanche. "J’avais pour habitude de les tirer dans mes anciens clubs. Absent en début de championnat, j’ai été désigné à mon retour."

Le contexte était néanmoins particulier dimanche à Givry. "Le premier penalty pouvait nous placer aux commandes sans avoir ce côté décisif. Le second nous permettait de reprendre l’avance… à deux minutes du terme. À ce moment-là, tu te dis qu’en marquant, tu propulses le club en D2 ! Mais je suis de nature assez calme, une qualité essentielle dans ce genre de moment."

Avec sang-froid, le Taureau a fait 1-2. "En m’élançant, je n’avais pas encore choisi le côté ; j’ai attendu le plongeon du gardien avant de placer de l’autre côté."

Trois buts sur penalties, cela définit-il l’esprit de ce match couperet ? "En effet, le duel était très fermé. Givry, comme en phase classique, nous attendait afin de nous contrer avec ses flèches. Comme arrière latéral, j’avais comme consigne d’éviter de me jeter vers l’avant. Nous devions évoluer avec calme et patience. Je vous avoue ne pas avoir pris beaucoup de plaisir dans un tel match. Mais le résultat est magnifique."

Et inattendu au moment de commencer la compétition. "Cette promotion est en effet totalement inespérée, elle ne figurait pas parmi nos objectifs de base. Après avoir découvert la nationale cette année, je serai heureux de gravir un nouvel échelon lors du prochain exercice."