La Redoutable avait dressé son portique au Cercle St Martin, au centre de Sprimont. Cette course correspondait à la première manche du CLAP, le Challenge Cours la Province. La pluie et la pandémie auraient pu en décourager plus d’un mais grimper la Redoute reste un must que beaucoup de runners veulent vivre. En effet, ses organisateurs avaient une fois de plus placé un secteur chronométré indépendant au pied de la célèbre Redoute. Lucas Da Silva (2e sur le 19 km), a été le plus rapide avec un temps de 5’47.

Niveau organisationnel, les départs étaient étalés entre 15h00 et 16h00, pour éviter tout regroupement. Les coureurs se battaient donc contre eux-mêmes, avec leur seul chrono pour référence.

Mais pourquoi un tel succès de fréquentation ? La question a été posée à Paolo Bruccoleri, co-président du club.

“La Redoutable, qui existe depuis plus de 25 ans, est organisée par Runners Team Sprimont. Elle a quelque peu évolué au fil des ans mais nous avons toujours voulu garder la convivialité et la proximité de l’épreuve. Les années précédentes, tout se terminait par un bon spaghetti mais cette année, à cause de la crise, nous n’avons pas pu proposer cette option à nos coureurs. Je sais aussi que le fait d’avoir posé un chronométrage au pied de la Redoute attire pas mal de monde. Il faut quand même ajouter que pour cette édition 2020, nous n’avons pas eu à souffrir de la concurrence. Ceci explique aussi un peu le succès de notre épreuve.”


Sur le 19 km, c’est Manuel Woyaffe qui s’est montré le plus rapide chez les hommes (1’17’08). Chez les dames, c’est Viviane Renard qui s’est imposée sur un chrono fixé à 1’42’37.

Sur le 13 km, la palme d’or revient à William Lambotte (50’43). Côté dames, l’incontournable Delphine Thirifays s’est montrée la plus véloce (1’00’18).

>>> Les classements