La saison de cyclocross a recommencé en Belgique. En Flandre, mais pas encore en Wallonie. En cette période compliquée pour les organisateurs, avec la pandémie du coronavirus, où en est le Challenge Henri Bensberg ?

Je dois bien dire qu’actuellement, je suis fort occupé avec l’organisation de la Philippe Gilbert, et je peux vous dire que ce n’est pas simple à mettre en place, notamment avec les équipes étrangères qui doivent venir, en lien avec les différentes zones rouges pour le Covid-19", indique l'organisateur Christian Gillon. “Mais pour l’instant, concernant le Challenge Henri Bensberg, il est bien planifié. Même si on attend bien évidemment les décisions gouvernementales par rapport aux mesures concernant les manifestations sportives. Mais nous avons planifié huit manches pour cette édition 2020.

Soit deux de plus que l’an passé pour ce qui sera, déjà, la treizième édition de ce challenge de régularité dans les labourés. Le but reste identique: faire la promotion de cette discipline de plus en plus à la mode dans le monde du vélo. Avec l’éclosion des talents, sur la route, des cyclocrossmen comme Wout Van Aert, Mathieu van der Poel ou Wout Van Aert, cette nouvelle édition devrait encore être un succès.

Comme la caserne d’Amay n’est pas disponible, nous avons modifié notre première manche, qui aura lieu en Province de Namur, à Porcheresse”, poursuit Christian Gillon. “Ce sera le 25 octobre. Pour lancer notre challenge, dont le système ne va pas changer. Mais en plus des huit manches, nous aurons un rendez-vous supplémentaire, avec l’organisation des Championnats de Belgique pour les élites 3 et masters et pour les aspirants. Ce sera le 29 novembre, à Flémalle.

Le programme

  • 25/10 : Porcheresse
  • 31/10 : Saive
  • 8/11 : Malmédy
  • 15/11 : Banneux
  • 22/11 : Engis
  • 6/12 : Flémalle
  • 13/12 : Orp-le-Grand
  • 20/12 : Oleye