S'il tenait toutes ses promesses dès le coup de sifflet initial, le déplacement en terre anversoise n'avait donc rien d'une sinécure pour le RFC Liège. Les hommes de Drazen Brncic, menés de deux buts au bout de vingt de jeu à peine, comprenaient rapidement que la soirée s'annonçait compliquée malgré le support d'un indéfectible douzième homme.

Engagé dans une course poursuite, face à un adversaire fidèle à son redoutable jeu de transition, Liège procédait méthodiquement : il retrouvait ses esprits, réduisait l'écart par Bustin sur un de ses nombreux coups de coin et passait carrément à la vitesse supérieure dès la reprise.

L'intensité montait d'un cran et, malgré une infériorité numérique, les Sang et Marine arrachaient in extremis l'égalisation du pied de Lallemand. Avec un énorme panache, héroïquement même, au vu des circonstances.


Dessel - RFC Liège 2-2


Dessel: Kustermans, Boujouh, Lenaerts, Haagen, Verbeek, Sols, Vanhaen (71e Geukens), Versmissen, Breugelmans, Ghislain (80e Cerigioni), Cheprassov (86e Janneh).
RFC Liège : Debaty, D'Ostilio (86e Van den Ackerveken), Bustin, Lambot, Nyssen, Rodes, Köse (86e Besson), Mouhli (73e Reuten), Bruggeman, Mouchamps (46e Lallemand), Perbet.
Arbitre: M. Vandevenne.
Avertissements: Lenaerts, Sols, Vanhaen, Boujouh.
Exclusion: 67e Bruggeman.
Les buts : 16e Cheprassov (1-0), 21e Lenaerts (2-0), 39e Bustin (2-1), 88e Lallemand (2-2).