La fusion entre le club de Fléron et celui de Verviers semble de plus en plus proche.

La fusion entre le Royal Star Fléron FC et l’Alliance Sportive verviétoise se précise de plus en plus. Une assemblée à Fléron mardi soir a permis de réaliser un pas de plus. Cependant, aucune formalité administrative n’a été remplie. Dans ces clubs où la communication ne semble pas être le point fort, on préfère ne plus trop s’avancer tant que rien n’est officialisé du côté de l’Union belge. Des personnes très proches du club verviétois, nous parlent de ce (plus que probable) futur club, même si tout semble brumeux dans un ciel bleu.

Le matricule

"Ce sera le 33 de Fléron , dit un premier interlocuteur. Pas simple car il y a du financier qui entre en jeu" , poursuit le second.

Le nom

Impossible de donner une dénomination ayant existé auparavant. "C’est une chose sûre, ça sera RCSV, comme Royal Cercle Star Verviers. Quand Fléron est venu nous trouver en disant qu’il voulait garder le Star, nous avons directement accepté. C’était intéressant car dans le nom d’un club qui fait partie d’une ancienne fusion, figurait le mot Star."

Le comité

Là, c’est le doute le plus complet. "De Fléron, nous savons seulement que Raphaël Boccardo (NdlR : l’actuel président) viendra. Pour le reste…"

Les couleurs

"Autre certitude, l’équipe jouera en blanc à domicile (NdlR : Probablement à Bielmont pour les équipes premières de P2-P3 et au Panorama pour les jeunes) et il y aura un rappel du jaune de Fléron sur le maillot extérieur."

L’entraîneur

Quentin Slupik est arrivé il y a quelques semaines à la tête de l’équipe première de Fléron. C’était un premier pas vers la fusion. "Faut voir si ça suit d’un point de vue sportif. Quand les résultats sont positifs, c’est grâce à l’équipe. Quand ils sont négatifs, c’est de la faute du coach."


Découvrez notre commentaire