Cian Uijtdebroeks ne va plus courir cette année. Du moins sur la route, car le futur pro de Bora-Hansgrohe avait l’intention de prendre part à quelques cyclocross en hiver, pour améliorer sa technique mais aussi pour préparer sa première saison au plus haut niveau. Le coureur d’Abolens pensait terminer sa saison en Wallonie, ce dimanche, sur le Mémorial Valentin Beauve, à Aywaille. "Mais je ne vais pas y participer", explique-t-il. "Je suis tombé malade dimanche." Il ne sera donc pas non plus au Chrono des Nations, où il s'était imposé chez les cadets. 

Il tourne donc la page d’une très belle saison, un peu folle. Avec ses prestations internationales dans ce calendrier chamboulé par le coronavirus, avec ses victoires de prestige et avec des Championnats du Monde disputés en Belgique marqués par sa blessure subie quand il avait été victime d’un cambriolage, chez lui, et avec deux chutes lors du premier tour qui ont ruiné ses espoirs et l’ont contraint à une vaine mais héroïque course-poursuite, au courage.

Ses supporters de plus en plus nombreux ont vibré cette année, avec ses huit victoires, dont la Classique des Alpes, Aubel-Thimister-Stavelot, le Championnat de Belgique du contre-la-montre, un succès d’étape sur la course de la Paix et une autre sur le Tour du Valromey, sans oublier sa deuxième place au Championnat d’Europe du chrono.

Et sa victoire, déjà acquise même si la saison n'est pas terminée, au DH Challenge Ekoï, notre classement de régularité, pour laquelle il sera prochainement mis à l’honneur.