La formation de MFC Beyne C a vécu un véritable cauchemar face à celle de Cosmos Stavelot C.


Les rencontres de foot en salle sont souvent le théâtre de rencontres riches en buts et en spectacle. En l’espace de 50 minutes, les marquoirs peuvent vite gonfler si la différence entre deux équipes est trop grande. Et c’est encore plus vrai dans les séries provinciales.

Mais vendredi dernier, c’est un véritable cauchemar que la formation de MFC Beyne, pensionnaire de P4E en province de Liège, a vécu puisque la rencontre s’est terminée sur le score rarement vu de 36 à 2. Et quand on sait qu’un match de foot en salle dure 50 minutes (2x25), cela nous fait une moyenne d’un but encaissé toutes les 83 secondes.

Les Stavelotains, leaders de leur série, ont donc soigné au passage leurs statistiques, notamment Nathan Prévot qui n’est pas prêt d’oublier une rencontre au cours de laquelle il a inscrit 14 buts. Ils possèdent désormais la meilleure attaque de la série avec 128 buts inscrits en l’espace de 12 rencontres alors que MFC Beyne C est logiquement la pire défense du championnat avec 133 buts concédés.