Liège

Présent lors des préventes organisées cette semaine à Rocourt, Gaëtan Englebert est dubitatif. 

"Je n’ai jamais connu de telles mesures pour un match de ce niveau. Le sentiment qui m’anime ? De la tristesse. Normalement, ce genre de match doit être une fête pour tous : les joueurs et les supporters. Ici, la saveur sera différente, même si cela reste un beau match à jouer. Mais les gens ne viennent pas au foot pour être confrontés à un contexte nauséabond. L’image renvoyée est mauvaise pour le sport." 

Le directeur technique veut se concentrer sur le foot. "Il faut que les joueurs oublient le contexte sécuritaire. Ce match, on doit le gagner sur le terrain pour repartir du bon pied et récupérer les points perdus à Dessel. En nous concentrant sur ce que l’on sait bien faire."

Mercredi soir, outre les abonnés, près de 700 tickets avaient été vendus. Ce n’était pas le gros rush, mais le stade de Rocourt devrait néanmoins être très bien garni dimanche pour, espérons-le, vivre un beau match de foot, disputé dans un esprit bien… liégeois.