Auteur de trop nombreux matches nuls depuis le début du championnat, Visé était dans l'obligation de s'imposer face à Bocholt pour conserver une chance de terminer dans le top 4.
 
Privé de Vancosen, on ne donnait cependant pas cher de ses chances. Pourtant, il entrait très bien dans la partie avec deux arrêts de Plessers tandis que Hadzic montrait la voie à suivre offensivement.
 
Le jeu visétois manquait parfois de profondeur mais le ballon circulait bien et la sérénité affichée défensivement poussait l'adversaire à la faute, Plessers faisant le reste du boulot. Au repos, Visé menait d'un but et ce n'était pas volé. Seul petit problème: Boyon, le remplaçant de Vancosen en défense, comptait déjà deux exclusions temporaires.
 
Après la pause, Bocholt resserrait sa défense. Visé perdait plus de ballons et les Campinois en profitaient pour passer devant à la 35e alors qu'ils n'avaient plus mené depuis la 15e. Ils creusaient même un premier écart significatif à 15-18.
 
De plus, alors que Leroy n'avait pas arrêté grand-chose, le deuxième gardien Verstejjnen multipliait les parades, ce qui allait lui valoir le titre d'homme du match. Dans ces conditions, Visé ne pouvait que tenter d'équilibrer les débats et ne rien lâcher mais ce n'était pas suffisant pour faire tomber le champion.

HC Visé: Plessers 57', Delatte 3', Brixhe 2, Gava 1, Massat 1, Nguema, Boyon 1, Bello 5, Ranc, Destexhe 1, Lahonda, Hougardy, Kedziora 9, Hadzic 3.
Intermédiaires: 4-5, 8-8, 13-12; 17-20, 20-24, 23-30.