Privé de Bartosz Kedziora, positif au covid, Visé entrait difficilement dans le match. Le jeune Jules Ranc (18), qui avait montré de belles choses lors de certaines fins de match, manquait de puissance face à une défense bien resserrée. De plus, il perdait Vancosen après 5 minutes de jeu seulement (rechute de son élongation à la cuisse) et subissait trois exclusions temporaires en 14 minutes.

Dans ces conditions, c'était presque un miracle que le score ne soit que de 6-7 au quart d'heure. C'était dû aux interventions de Plessers et à la bonne prestation de Destexhe en pivot.
Bello manquait un penalty et le marquoir filait à 8-12 mais les Visétois ne lâchaient rien et utilisaient bien les ailes, ce qui leur permettait de revenir à 13-14 au repos, avec un très bon Brixhe.
Le début de deuxième mi-temps visétois était catastrophique. Ranc manquait l'égalisation puis Hadzic loupait un penalty. De plus, Bevo jouait plus vite pour casser le faux rythme visétois.

Une nouvelle fois, les Oies faisaient preuve de ressources en revenant au score grâce à Brixhe et Destexhe. A 7 minutes de la fin, Hougardy donnait même pour la première fois l'avance à Visé.
Mais la fatigue se faisait sentir, les attaques manquaient de puissance et Visé devait à nouveau courir après le score. Le match se terminait dans la confusion générale avec des décisions arbitrales douteuses et une nouvelle défaite visétoise malgré une rencontre courageuse.

HC VISÉ : Plessers 57', Delatte 3', Brixhe 8, Gava, Massat, Vancosen 1, Bello 1, Hadzic 2, Ranc 1, Destexhe 5, Nguema 4, Boyon, Lahonda, Hougardy 2
Intermédiaires: 2-5, 7-9, 13-14; 15-18, 21-21, 24-28.