Il a fallu attendre la 7e minute pour voir le Fémina ouvrir le score. Clermont, Himberlin et Vandewal n'étaient pas à leur affaire tandis que, comme lors de la phase classique, Houben était bien muselée.
Si les Mosanes ont fait illusion pendant près de 20 minutes, c'est parce que Laura Martin a livré une bonne première mi-temps entre les perches, parce que la défense était bien organisée autour de Houben et de Bearzatto, parce que Marie Carabin s'est bien débrouillée sur l'aile gauche et parce que les Trudonnaires ont aussi manqué d'efficacité.

Un 3-0 leur a permis de créer un écart de quatre buts mais le Fémina, s'il n'a pas profité de deux minutes de double supériorité numérique, s'est tout de même accroché pour retarder l'échéance.
On sentait cependant bien que les joueuses de Werner Roef n'avaient pas l'envergure suffisante pour gagner ce match. Et cela s'est confirmé dès que Saint-Trond a accéléré pour signer un 5-1 juste après la pause. La défense visétoise a alors volé en éclat et, hormis un sursaut d'orgueil de Loes Vandewal, on n'a plus noté grand-chose de bon dans le camp visétois. L'exclusion définitive de Bearzatto n'arrangeant pas les histoires.

A noter que la saison (et par conséquent la carrière de Marine Piccoli (déchirure et arrachement osseux à la main) est terminée. C'est Aline Delle Vedove qui terminera la saison comme deuxième gardienne.

Fémina Visé: Martin, Houben 4 , Clermont 4, Carabin 3, Bearzatto 1, Himberlin, Vandewal 11, L. Dister, Le Brigand.
Intermédiaires: 2-1, 7-5, 11-9, 19-13, 27-18, 31-23