Troisième défaite consécutive pour les joueuses d'Ingrid Segers, battues on the buzzer à Eynatten (31-30).

Il reste 30 secondes à jouer dans ce match entre Eynatten, bon dernier avec 2 points, et le Fémina Visé. Le marquoir indique 30 partout. Battues à deux reprises d'affilée, les Visétoises ont mal joué mais elles ont la balle et on se dit qu'elles vont sauver les apparences. Erreur: la gardienne d'Eynatten sort un arrêt miraculeux et sur le contre, Dormann offre la victoire à son équipe.

Ingrid Segers avait effectué un changement majeur, Monia Masrouki passant sur l'aile tandis que Fien Boons distribuait le jeu.

Le Fémina prenait un bon départ avec deux buts de Clermont mais il y avait du déchet dans la dernière passe et, malgré quelques arrêts de Martin et deux poteaux, Eynatten revenait. Monia Masrouki relançait la mécanique mais Clermont écopait de deux minutes et le Fémina encaissait trop facilement.

L'entrée au jeu de Dattolico semblait déterminante et le Fémina signait un 0-3 mais Eynatten profitait d'une nouvelle exclusion temporaire de Clermont pour revenir une nouvelle fois.

Le début de deuxième mi-temps était poussif. Almanza, qui avait remplacé Martin, n'arrêtait rien. Visé encaissait un 3-0 et Eynatten passait devant pour la première fois.

Le Fémina ne réagissait que sur deux accélérations de Clermont. L'entrée au jeu de Dubuc semblait déclencher une réaction. Boons, repassée sur l'aile, remettait son équipe au commandement mais Visé ne profitait pas de sa supériorité numérique. Ca manquait de volonté, d'agressivité. Et Eynatten avait la foi. Les fameuses 30 dernières secondes lui donnaient raison d'y croire.

FEMINA VISÉ: Martin (45') Almanza (15'), Le Brigand 1 Radermecker 3, Clermont 9, Masrouki 4, Boons 5, Delle Vedove, Peric, Peeters, Dattolico 5, Dubuc 3, Carabin, Jaeckel. Intermédiaires: 6-6, 10-12, 15-17; 22-21, 27-25; 31-30.