La partie démarrait à cent à l'heure, sans round d'observation. Le Fémina faisait preuve de beaucoup de patience à la construction mais sa défense laissait trop d'espace dans l'axe et Hasselt s'y engouffrait.

Malgré une exclusion temporaire pour Clermont, Visé se détachait une première fois à 7-10 grâce à une Erika Bearzatto qui confirmait sa bonne prestation de la semaine précédente à Eupen.

Hasselt s'accrochait mais une individuelle sur Edel Robyns et une Diane Houben au mieux de sa forme permettaient aux Mosanes de repartir à 12-15.

Les sept dernières minutes de la première mi-temps étaient toutefois plus difficiles: les Limbourgeoises se montraient plus agressives en défense et le Fémina voyait son adversaire recoller à la mi-temps.

Après la pause, les Mosanes prenaient une double individuelle sur les soeurs Robyns mais le manque de fraîcheur et de mobilité se faisait sentir tandis que la défense présentait des boulevards, surtout du côté gauche.

Le Fémina s'accrochait jusqu'à la 45e mais, minute par minute, Hasselt forgeait sa victoire. Werner Roef tentait encore de sortir un lapin de son chapeau en faisant entrer Ilona Le Brigand sur l'aile droite mais les trois buts de la Française n'étaient qu'une consolation.

Hasselt: Cochici, Nüsser 3, Paredis, Martens, Geraerts, E. Robyns 15, Smekens, S. Robyns 7, Evens, Castermans 5, Bielen, Willems 2, Kranzen 3, Valvekens, Duran et Coenen.
Fémina Visé: Piccoli (52'), Martin (8'), Houben 10, Clermont 6, Carabin, Bearzatto 5, Himberlin 2, Vandewal 5, Delle Vedove, Dister, Gerardy, Vlachos, Thunus, Le Brigand 3, Martin et Kornmann.
Intermédiaires: 6-7, 11-13, 15-15; 21-19, 27-24, 35-31.