Liège

Une lourde défaite face à Bocholt (29-35) qui n'est pas bonne pour le moral avant l'éventuelle finale.

Visé voulait profiter de ce dernier match contre Bocholt avant la finale pour montrer les crocs mais on n'a vu qu'une mâchoire édentée.

Dès le départ, les Visétois ont multiplié les fautes techniques, permettant à leur adversaire de pratiquer leur exercice favori en contre-attaque, Sporen s'en donnant à coeur joie.

Ca manquait cruellement de dynamisme, les shoteurs étaient maîtrisés, la défense était laxiste et le gardien était régulièrement fusillé tandis qu'en face, Leroy arrêtait les rares tirs dangereux.

C'est simple: Rola, incertain jusqu'à la dernière minute en raison d'une douleur aux cervicales, était encore le meilleur joueur sur le terrain.

Et sans les penalties de Danesi, l'écart aurait été plus important encore, même si le Sprimontois en manquait un à 4-5, laissant passer la seule occasion d'égaliser.

Après la pause, avec une défense étagée, Visé s'accrochait encore pendant un quart d'heure sous la révolte de Vancosen, Géradon et Glesner mais Bocholt jouait très bien l'anticipation et l'écart repartait à la hausse pour atteindre les 9 buts à la 50e.

Si Visé veut avoir une chance de battre Bocholt, il faudra qu'il montre un autre visage dans les finales. Et déjà avant cela car, pour aller en finale, il faudra encore battre Tongres samedi.

VISÉ: Siraut (52'), Von den Hoff (8'), Carvalhais 2, Gava, Glesner 3, Beckers, Géradon 3, Cusumano 2, Danesi 5, Flajs 1, Vancosen 5, Marchal 1, Rola 3, Bello 2, Hadzic.

Intermédiaires: 2-5, 8-12, 13-19; 18-24, 23-31, 29-35.