Liège L’entraîneur de Bocholt a gagné toutes les finales auxquelles son club a participé. Visé veut mettre fin à cette hégémonie.

Six défaites en six rencontres. Et pourtant, tout peut être oublié si Visé bat Bocholt deux fois sur trois à l’occasion des finales des playoffs du championnat de Belgique, dont la première manche à lieu ce samedi dans la cité de l’Oie.

On a beau lui rappeler qu’en début de saison l’objectif de Visé était de disputer le Final 4 de la BeNeLeague et la finale du championnat national, Korneel Douven ne se satisfait pas de cela.

"Je suis très fier de ce que mon équipe a réalisé jusqu’ici mais moi, quand je suis en finale, c’est pour la gagner. Comme Bart Lenders, qui a gagné toutes les finales depuis qu’il est à Bocholt. J’espère donc être le premier à le battre. Pas pour ma gloriole mais parce que ce club le mérite, et particulièrement le président."

L’an dernier, avec Hasselt, Douven est passé tout près de l’exploit. Les Limbourgeois avaient remporté la première manche et la seconde s’était jouée sur un détail.

Il pense donc que c’est possible, et la finale de la BeNeLeague, le match le plus abouti des Visétois, le conforte dans cette idée.

" Le plus important reste de casser leur rythme et d’être solides derrière. Après, il faudra éviter les fautes techniques et appliquer ce que nous avons vu à l’entraînement."

Visé s’était montré quelque peu bancal ces dernières semaines. Mais samedi dernier, en seconde mi-temps face à NeLo, il a retrouvé son entrain. " Ça m’a rassuré, tout comme la façon dont nous nous sommes entraînés cette semaine" , dit le coach.

Autre élément important dans le cadre d’un match où il faudra avant tout bien défendre : Matej Flajs est de retour. Géradon devrait aussi être en état de tenir sa place. Par contre, Cusumano, qui souffre d’une blessure musculaire, est très douteux. À noter que Douven ne reprend que deux gardiens : Siraut et Von den Hoff.