Irène Tosi a dompté la 34e édition de cette course très populaire en remportant l'épreuve haut la main chez le dames


Elle y allait pour la première fois et se disait que finir en-dessous de 2h30, ce serait déjà une bonne chose. Irène Tosi, en pleine forme pour le moment, a fait mieux que cela: elle a gagné l'épreuve, a terminé en 2h24 et a signé un chrono magnifique. 


"J'étais très émue en passant la ligne d'arrivée. J'ai été en tête tout le temps et j'ai relégué les autres filles à de nombreuses minutes après moi. Je ne savais pas que cela irait aussi bien. C'est incroyable et je n'arrive pas encore à réaliser. Les derniers kilomètres sont terriblement difficiles et j'ai achevé ma course dans la douleur, avec des jambes dures comme du bois. C'était en tout cas une belle expérience avec un parcours de toute beauté, des paysages à couper le souffle et qu'on a le temps d'admirer tant les côtes sont longues et nombreuses. J'avais la forme après mon marathon d'Eindhoven et ça m'a donné des ailes. Je ne ferai pas des courses aussi dures chaque weekend mais je serai sans aucun doute au rendez-vous des Quatre Cimes en 2020 pour remettre mon titre en jeu."

Chez les hommes, Julien Dethier, ancien vainqueur, affichait une certaine déception. "Je venais pour tenter la victoire mais quand j'ai vu les deux champions sur la ligne de départ (Isaac Kipkemboi et Florent Caelen), ça m'a donné un coup au moral. Les sensations n'étaient pas au top... Ma soeur m'a bien encourage sur son vélo. J'ai évité de regarder ma montre mais finalement, je suis sur le podium avec un bon chrono (2'02'56)."

Isaac Kipkemboi signe une victoire de prestige et aura mis presque 20 km avant de se détacher d'un Florent Caelen parti à fond dès l'entame de l'épreuve.



>>> À découvrir ce mardi, dans le supplément Belgium Running, notre reportage au coeur des Quatre Cimes du Pays de Herve