Liège Julien Tshiala est revenu à ses premières amours en redescendant… de deux crans.

Inscrit comme attaquant de pointe sur le listing de Solières, Julien Tshiala s’est mué en défense centrale au moment d’officialiser son passage à Herstal. Une idée… pas si originale en fait. "Lorsque j’étais pro à Namur, au Lierse et à Virton, j’évoluais comme arrière axial", rappelle le Herstalien. "C’est quand je suis redescendu en promotion, à Solières, que Philippe Caserini m’a positionné plus haut sur le terrain."

Un partenaire est à la base de ce retour à ses premières amours. "Herstal cherchait un défenseur central et Jordan Remacle, qui connaissait mon parcours, m’a sondé afin de voir si un tel projet m’intéressait."

Aujourd’hui, après 11 journées de compétition, Julien Tshiala s’est installé aux côtés de Gaëtan Audoor. "Même si le poste m’était familier, un laps de temps m’était nécessaire afin de retrouver tous mes repères. Puis, grâce à l’expérience de Gaëtan, ma mission s’en trouvait facilitée. Même si quelques adaptations sont encore à peaufiner afin de signer une première sortie sans concéder de but."

Aucun regret n’effleure l’ancien avant. "Accepter ce challenge a constitué un excellent choix. Cela me fait même plaisir d’avoir le jeu devant moi. D’ailleurs, j’ai éprouvé moins de difficultés à reculer dans le jeu que d’avancer lors de mon passage aux avant-postes."

Seul petit bémol, six cartes jaunes sont déjà venues garnir son compteur. "C’est un peu ma marque de fabrique (rires)… D’autant plus qu’elles sont, pour la plupart, la conséquence de rouspétances. Derrière, je joue plus de duels et j’ai l’impression de subir de mauvaises décisions arbitrales. Donc, je m’énerve. Je me transcende. Je m’exprime trop vite. Alors que je ne suis pas du tout ainsi dans la vie…"

Sur le plan collectif, il a fallu peaufiner la cohésion. "Construire une équipe était un challenge. Même si on aurait pu compter 4 ou 6 points de plus, notre position au général n’est pas mauvaise. On a marqué dans tous les matchs… mais on a aussi encaissé lors de chaque sortie. Sur cet aspect, on doit s’améliorer."