Super entraîné, il a fait son retour lors du gala de Herstal.

Le championnat francophone entre Xavier Beauduin et Olivier Muny aurait dû constituer la tête d’affiche du gala de Herstal mais Muny était suspendu et remplacé par l’Ukrainien Dmytro Bereznii (6 victoires, 3 défaites). 

Celui-ci a dominé un Beauduin pas en rythme avant d’être disqualifié pour trois avertissements, dont un à la suite d’un coup de coude qui avait ouvert son adversaire au crâne. 

On attendait aussi impatiemment le retour de Stéphane Jamoye mais l’adversaire nicaraguéen qui lui était proposé avait déclaré forfait la veille en raison d’une grippe et avait été remplacé par le Letton Janis Puksins (5 victoires, 35 défaites, 2 nuls). 

Super-entraîné, Jamoye l’a surpris d’un coup au foie dès l’entame du deuxième round avant de rentrer chez lui aussi discrètement qu’il était arrivé. 

Outre les succès de Massenaux, Gomes et Fiore, on retiendra le premier combat de Sayedadjed Sharifi, une véritable pile électrique entraîné par Albert Syben et qui a battu un Albanais par KO au premier round.