Vainqueur de la Champion’s League avec Action 21, Toukouki coache les Lions.

Atlas Liège, jeune promu en N1, mise sur l’expérience au plus haut niveau de Mustapha Toukouki, pour passer une saison sereine parmi l’élite et pour développer un projet.

"Nous avions différentes pistes mais Mustapha a un palmarès et une grande expérience à partager acquise avec Action 21", explique Lahoucine Knar, le directeur général du club. "Il est étonnant que personne n’ait pensé à lui avant nous. Il a directement été séduit par notre projet orienté vers le respect et la discipline. Il a carte blanche pour la sélection sportive."

Après trois mois, le nouveau coach est déjà parvenu à imposer sa griffe.

"Nous proposons un jeu discipliné où chacun doit donner le meilleur de lui-même. Il transmet toute sa grinta, sa hargne. Les joueurs ne doivent rien lâcher. Le lion est notre emblème et nous voulons y faire honneur. L’équipe offre du spectacle et les résultats suivent, nous avons toutes les raisons d’être satisfaits. Notre style offensif nous permet de nous créer de nombreuses occasions, c’est foot en salle spectacle", poursuit le DT.

Alors que le bilan comptable affiche dix points après neuf journées, Atlas Liège pourrait être encore mieux classé.

"Nous devons améliorer notre assise défensive. Nous sommes ambitieux, des compétiteurs mais respectueux. En interne, nous avons un challenge, battre toutes les équipes liégeoises."

Parmi les parrains du club, membres du Lions Stars Club, on retrouve des personnalités telles que Carcela, Paul José Mpoku ou Cavanda. "Ils n’apportent pas que leur soutien financier, il arrive qu’ils viennent supporter l’équipe", conclut Lahoucine Knar.

Liège Atlas - Flémalle (Ve. 21h15)

Flémalle veut passer l’hiver au chaud

Les Flémallois se déplaceront, ce vendredi, à Atlas Liège en quête d’un résultat positif qui permettrait au club de passer l’hiver au chaud. “Il faudra une petite vingtaine de points pour se maintenir. Il nous en manque deux ou trois pour ne pas être sous pression”, concède le coach, Vincent Creppe. “Cela sera un match compliqué face à des joueurs expérimentés soutenus par un public chaud. Mais je ne doute que le fair-play restera la priorité de tous les acteurs.” Il reste quatre rencontres avant la mi-championnat et l’ADLS AC Flémalle comptabilise neuf points. “Je ne suis pas mécontent mais nous avons galvaudé. Nous nous sommes retrouvés dans des situations où nous pouvions revendiquer davantage alors, qu’au départ, c’eut été un résultat positif. Un triptyque très compliqué nous attend et il faudra faire un nouveau bilan à la trêve. Mes jeunes joueurs sont réceptifs et ont envie de progresser. Les confrontations face aux concurrents directs seront importantes”, conclut le coach.