Ce mercredi, elle est passée chez le coiffeur qui lui a retiré près de 40 cm de cheveux pour permettre de fabriquer des perruques à l'intention de Think Pink, une association qui s'occupe des personnes victimes du cancer. "Ca repoussera vite", rigole-t-elle. "Il y a trois ans et demi, j'avais la tête presque rasée. Ici, les cheveux m'arrivaient pratiquement jusqu'aux fesses." Elle combattra en juin au Luxembourg lors d'un gala organisé par le GMG. Son adversaire reste à désigner.