L'objectif du Standard était clair: terminer la phase classique du championnat sur une bonne note, de façon à limiter au minimum (5 points) le débours sur Anderlecht et en prenant carrément ses distances avec La Gantoise, au moment d'entamer les play-offs. Mais le Standard, qui savait que sa tâche n'aurait rien d'une sinécure, a bouclé la phase classique comme il l'avait commencée : par une défaite.
 
"Le résultat, est-ce un hold-up?" questionnait Hamide Lamara au terme de la rencontre. "On a eu les plus belles occasions, et en nombre, non?" embrayait le coach liégeois. Peut-être, sûrement même. Et pour couronner le tout, faute d'en profiter, son équipe s'employait à offrir la victoire sur un plateau à des Gantoises expérimentées et engagées dans les duels.

Si Bormans et Cranshoff se montraient incapables de porter le Standard au commandement en première période, Van Kerkhoven, dès la reprise et sur coup de coin, plaçait une tête hors de portée de Lichtfus (0-1). Pire: vingt minutes plus tard, la jeune Marchoise se trouait littéralement sur un centre de Lommen (0-2).

Tout ça le jour où Anderlecht tombait enfin sur un os! Un moindre mal pour le Standard, qui n'imaginait sans doute pas atteindre son objectif de départ au travers d'un scénario pareil. 
Technique
Standard: Lichtfus; Nelissen, Marinucci, Brackman; Bormans (71e Calleeuw), Vanaenrode, Janssens, Cranshoff, Vanmechelen; Gelders, Petry (65e Schoenmakers).
La Gantoise: Evrard; Van Belle, Jaques, Mazrouaï (61e Vanwynsberghe); Van Britsom, Mathys, Vande Velde, Delacauw, Loonen (71e Bosteels); Van Kerkhoven (83e Van Daele), Lommen.
Arbitre: Mme Otte.
Avertissements: Lommen.
Les buts: 46e Van Kerkhoven (0-1), 66e Lommen (0-2).

Les enseignements de la 18e journée de Superleague