Liège Jeffrey Rentmeister est un des grands artisans du titre du Patro Maasmechelen, champions en D2 amateurs flamandes.

Les verdicts tombent petit à petit dans les différentes séries et, en D2B amateurs flamandes, c’est le Patro Eisden Maasmechelen qui vient d’être sacré champion. Mais au-delà de cette performance, il y a un paramètre particulier au sein de l’équipe limbourgeoise. Dans l’équipe-type, il n’y a pas moins de cinq francophones.

Chef de file de ce contingent francophone, Jeffrey Rentmeister savoure. "Ce titre fait beaucoup de bien. C’est un beau projet qui a été mis en place ici et voilà un premier objectif qui est atteint. Nous avons démarré avec une toute nouvelle équipe, cela a pris un peu de temps avant que nous ne trouvions notre équilibre et que nous fassions preuve de régularité."

Un bon mix qui a donc été trouvé par le coach Stijn Stijnen. "Nous avions un vestiaire très propre. Je veux dire par là que les joueurs qui composaient notre noyau étaient tous des gars honnêtes et francs les uns vis-à-vis des autres. Le coach a établi une hiérarchie et des consignes qui ont été respectées à la lettre. Et en plus de nos qualités footballistiques, nous avons su installer une très bonne ambiance sur le terrain et en dehors. Stijnen a une manière bien à lui de travailler mais c’est surtout quelqu’un qui a un gros caractère, qui ne pense qu’à la victoire, et il a su insuffler cette grinta à tout le groupe."

Une belle reconnaissance collective, mais aussi personnelle pour Jeffrey Rentmeister, que l’on avait un peu enterré en région liégeoise. "Bien sûr que c’est une belle reconnaissance. Je suis fit comme jamais à bientôt 35 ans. La preuve, j’ai joué 30 des 32 matchs jusqu’à présent et nous avons la meilleure défense de la série. C’est vraiment une grosse satisfaction pour moi, car j’ai toujours été jugé de manière très subjective et à tort dans ma région. Et ce titre est donc une belle réponse à mes détracteurs même si, en vieillissant, je relativise davantage qu’avant. Mais le fait que l’on m’ait cru fini, cela a été une force qui m’aura porté durant toute la saison. Et la confirmation de ma bonne saison est le fait que le club m’ait proposé de prolonger pour deux saisons supplémentaires."

Raoul Kenne : “L’expé-rience et la mentalité”

“C’est quelque chose de très rare d’avoir un noyau aussi équilibré entre francophones et néerlandophones. C’est la première fois de ma carrière que je travaille en Flandre et je dois reconnaître que j’ai rencontré des personnes avec une belle mentalité. Mais le mérite en revient surtout au coach qui a su trouver un bel équilibre tant au niveau sportif que sur le plan humain. Je crois qu’un autre paramètre qui a fait la différence est l’expérience que nous avions dans le groupe, car c’est une série avec de très belles équipes, mais souvent très jeunes aussi. Et nous, avec des patrons comme Rentmeister, Carratta ou encore Mombongo, nous avons toujours su rester calmes.”

25: Le Patro Eisden Maasmechelen est invaincu depuis 25 matchs.