La saison des courses pros est terminée en Wallonie. Depuis mardi, depuis Binche-Chimay-Binche, soit le Mémorial Frank Vandenbroucke. Mais elle n’est pas encore clôturée au niveau des jeunes. Avec notamment un des rendez-vous les plus importants de l’année prévu ce week-end pour les 17 et 18 ans. Avec la Philippe Gilbert. Une course de référence, reprise en catégorie 1 à l’Union Cycliste Internationale. Qui vaudra à nouveau le détour, pour voir les futurs bons coureurs de demain. Comme l’an passé, l’épreuve liégeoise va se dérouler en deux jours.

La première étape samedi

La première étape va se dérouler entre Harzé (départ à 13h55) et La Gleize (arrivée vers 16h00), ce samedi, sur une distance de 82 kilomètres. "Notre parcours reste globalement inchangé par rapport à celui de l’an passé", indique Christian Gilon, du comité d’organisation. "La première étape sera la plus accessible des deux journées." Elle peut néanmoins provoquer des écarts. L’an passé, Arnaud De Lie y avait posé les bases de sa victoire finale en s’y imposant dans une petite échappée décisive.

La seconde étape dimanche

Ce sera à nouveau l’étape reine, dimanche, entre Harzé et Remouchamps. Après le départ à 12h30, les côtes vont s’enchaîner. Avec celle de Werbomont (13h17), celle de La Rouge Minière (13h32), celle de Priester (13h42), celle de Xhierfomont (14h25), celle de la Vecquée (14h47) et celle de La Redoute (15h10). Qui sera à nouveau grimpée, à moitié, pour rejoindre l’arrivée, prévue vers 15h19.

Le plateau

Il y aura quinze équipes belges et autant d’étrangères. "Avec les restrictions liées au coronavirus, des équipes anglaise et norvégienne ne sauront pas venir", indique Christian Gillon. Mais ce sera relevé pour désigner le successeur d’Arnaud De Lie et des autres grands noms qui figurent au palmarès de cette prestigieuse épreuve, avec notamment un certain Remco Evenepoel, mais aussi Tom Pidcock, Alexys Brunel, Jasper Stuyven, Jan Bakelants et bien d’autres…