Amaury Massenaux s’attendait à un combat serré contre Jan Helin, samedi à Visé, et il le fut. Mais au final, le boxeur de Baelen campe un vainqueur aux points mérité, lui qui a parfaitement manoeuvré pendant huit rounds pour s’adjuger le titre francophone des super-welters.

"Ma tactique était de ne pas s’emballer, de bien l’observer pendant le premier round, de regarder ce qu’il proposait et j’ai vu qu’il était rapide et mobile, difficile à toucher, comme… attendu", explique Amaury. "À partir du deuxième round, je suis vraiment passé à la vitesse supérieure, en lui mettant plus de pression pour ne pas lui donner le temps de s’organiser ou de prendre l’initiative. Le plan tactique a bien fonctionné."

Jamais, en effet, le Hennuyer, lui aussi invaincu, n’a été en mesure de changer la physionomie du combat même s’il a eu ses moments. "Je n’ai jamais arrêté d’avancer vers lui, de travailler en haut, en bas, de multiplier les offensives, ce qui l’a beaucoup gêné", reprend Amaury Massenaux. "J’ai réussi à l’étouffer, c’était la bonne tactique car si je lui avais laissé le champ libre, je me serais mis en difficulté. Au cours de ma préparation, j’ai mis les gants avec des sparrings qui avaient un profil semblable au sien. C’est là, sans doute, une des clés de mon succès. Je remercie les membres de mon staff pour leur excellent travail."

Cette première ceinture francophone, le boxeur de 24 ans va en profiter un peu même si une revanche face au même Jan Helin pourrait déjà intervenir dans les prochaines semaines. "Ce sera un beau défi de conserver cette ceinture ou de me rapprocher du titre belge que je peux briguer également", indique Amaury.

Lequel n’a pas été le seul Liégeois victorieux puisque Quentin Gomes (Amay BC) a dominé aux points Batoura Guirassy, que Michael Essomba (BC Cocktail) a signé d’un K.-O. au 2e round son entrée chez les lourds face au Serbe Stojanovic et que Calliope Slagmulder, la nouvelle recrue de GMG Promotion, s’est montrée supérieure à Fanny Gruzelle. Stéphane Jamoye, lui, a dû se contenter d’un nul face à Sebastian Iacobas à l’issue d’un duel engagé.