Liège

Après une saison plus que compliquée au Daring, le gardien de 23 ans va rejoindre le top de la P2B.

Le 7 octobre 2018 constituait le point de départ d'une longue traversée du désert pour Thomas Degeer. Après sept titularisations dans les cages cointoises, le portier était définitivement mis aux oubliettes. En cause, un différend avec André De Geyter, entraîneur des gardiens à l’époque.

"Ça s’est produit lors d’une phase de jeu à lentraînement. Nous n’étions pas daccord sur un point. Il a eu une saute d’humeur et m'a dit quil allait faire jouer lautre jeune gardien. J’ai continué à m’entraîner normalement pendant des semaines en allant aussi renforcer la P3. Mais il n’est jamais revenu sur sa décision, alors que d’autres qui étaient moins forts physiquement et mentalement ont eu leur chance entre temps. Il s’est lui-même disputé avec Johan Losciuto avant de se retrouver coach des U21."

Pour De Geyter, l'histoire que raconte Degeer n'est pas le reflet de la réalité. "Ca ne s’est pas passé comme ça. J’en discutais encore hier avec l’entraîneur Johan Losciuto. Et c’est d’ailleurs bien la preuve que je suis en bons termes avec lui. Concernant mon passage en U21, c’est André Richard, le directeur technique, qui m'a demandé de reprendre l’équipe. Ce n’est pas du tout dû à une dispute avec Johan. Puis, concernant cet entraînement qui serait soi-disant à l’origine du fait que Thomas ne jouait plus, ce n'est pas vrai non plus. On ne s’est pas pris le bec. Ses prestations avec la P1 n’étaient malheureusement pas bonnes. La semaine où on l’a enlevé du noyau, c'était après le match contre Wanze/Bas-Oha. Il encaisse cinq goals et ils sont tous pour lui. Thomas avait ma confiance, on s’est parlé plusieurs fois. Mais malheureusement, il était en méforme."

Voyant que l'on ne comptait plus sur lui, Thomas prenait la décision de quitter le Chera. "Je ne progressais plus. Les entraînements spécifiques ont été encore plus réduits et étaient de mauvaise qualité. Il n’y avait pas d’objectif clair dans le club."

A nouveau, André De Geyter n'est pas sur la même longueur d'onde, puisque, selon lui, Thomas aurait pu saisir sa chance avec l'équipe B. "Je lui ai dit que c'était le gardien de la P3, Pierre Emons, qui allait jouer. Ça a été décidé avec Johan. Thomas, il était convoqué avec la P3 pour lui redonner un peu de moral et pour qu’il montre qu'il se donne à 200%. Je l'ai pas mal encouragé à rester motivé pour l’équipe. Mais il a refusé toutes les convocations en P3. Il n'y a joué que deux fois. Il ne se présentait plus aux entraînements."

Parmi les formations intéressées par ses services, deux se sont montrées concrètes. Saive … et Malmundaria, champion en P2C. "On m’a demandé de passer un test à Malmedy. Ça s’est très bien passé. Mais je ne connaissais pas tout à fait l’entraîneur, Selatine Deniz. Ça se trouve également assez loin d’où j’habite. Vu cette distance, de leur côté, ils ont préféré prendre un gardien qui est un peu plus de la région", explique le jeune portier.

Thomas Degeer explique pourquoi c’est vers Saive qu'il a décidé de se tourner. "Leur projet est intéressant. Ils vont jouer le tour final cette année, et probablement encore le top 3 l’an prochain s’ils ne montent pas cette fois-ci. C’est une équipe qui se connait bien. Une grande partie du noyau a déjà resigné. Je vais là-bas pour faire une grosse saison en temps de jeu, viser un haut de classement et avant tout, prendre du plaisir."