Muette dans la province de Liège depuis le début de la pandémie, la boxe va enfin effectuer son grand retour ce samedi à l’occasion du gala mis sur pied par GMG Promotions à Visé. La réunion sera bien sûr organisée à huis-clos mais elle pourra être suivie en direct sur la plateforme Fight24.tv pour une somme modique.

"Il y a longtemps que l’on attendait ce moment, la réunion a déjà été reportée à quatre reprises depuis décembre 2020", souligne Marco Giuliani. "Cette fois, c’est la bonne et on s’en réjouit ! Les seules personnes autorisées seront toutes testées le jour même et nous appliquerons un protocole strict même à l’intérieur du hall omnisports."

L’affiche, certes amputée de la présence de Djemilla Gontaruk qui devait initialement disputer un championnat d’Europe, est à la hauteur de l’événement avec notamment deux championnats francophones opposant Amaury Massenaux (7-0-1) à Jan Helin (8-0), en super-welters, et Anthony Loffet (6-0) à Surik Petrosyan (6-0), en super-légers.

"On remarquera que ce sont quatre boxeurs qui n’ont jamais connu la défaite et qui ont donc accepté de remettre en jeu leur brevet d’invincibilité", relève le président de la ligue francophone de boxe. "Sur le papier, cela promet de beaux duels."

Au-delà de ces deux combats, on assistera également au retour de Stéphane Jamoye en super-plumes. À 31 ans, l’ancien challenger mondial a toujours le virus du noble art en lui et il entend le démontrer face au Français Sebastian Iacobas (4-2-1). La compagne de Stéphane, Calliope Slagmulder, sera également présente sur le ring pour son deuxième combat pro face à Marine Tollet (1-4). 

© D.R.

Néo-pro, Ibrahima Diallo, le fils de l'ancien champion intercontinental IBF Bea Diallo, sera actif, lui aussi, au cours de cette soirée qui verra par ailleurs se produire le welter Quentin Gomes et Michael Essomba, lequel débute en pros chez les poids lourds.