Flémalle accueille ce dimanche un tournoi de tennis en fauteuil roulant. Malgré la situation sanitaire actuelle, l’événement a pu être maintenu. Une bonne nouvelle pour tout le monde. "Nous comptons 13 inscrits, tout le monde est satisfait. Il y en avait un de prévu en hiver. Mais les inscrits se sont peu à peu décommandés car il avait lieu après un week-end de grande compétition", explique la responsable du tournoi et membre de la fédération, Geneviève Maka.

Un tel événement demande pas mal d’organisation. "Tout d’abord, il faut des installations qui se prêtent bien avec des accès relativement faciles aux terrains et des toilettes PMR. Ayant cela à disposition, nous trouvions dommage de ne pas en profiter. La seule chose, c’est que nos vestiaires sont toujours fermés car les contraintes liées au Covid étaient trop importantes", poursuit Geneviève. "Enfin, il faut pouvoir tout organiser sur le même jour, en sachant que ceux qui se font éliminer au premier tour intègrent un tableau de consolation. Tout le monde joue donc au moins deux fois."

Des tournois en fauteuil roulant, la Ligue de Handisport Francophone en recherche constamment. "Surtout en Wallonie car, en Flandre, c’est beaucoup plus développé, même si ça existe du côté du Hainaut. Sur Liège, il y a plusieurs clubs qui ont les infrastructures adéquates mais aucune n’organise de tournoi. C’est pour cela que j’ai proposé à mon club, dont je suis secrétaire, de le faire. Tout le monde était enchanté. La LHF recherche principalement des tournois en intégration, où les personnes en fauteuil et les personnes valides sont réunies. C’est ce que nous avions prévu au départ à une autre date mais tous les calendriers ont dû être décalés et la LHF a repris plus tard", poursuit Geneviève.

Parmi les inscrits, on retrouve deux très bons joueurs. "Il y a le numéro un belge, indépendamment de Joachim Gérard, Ivan Kindt (NdlR : bye au premier tour). Et la deuxième tête de série est Jonny Zahn, qui vient de notre province. » Les joueurs arrivent des quatre coins du Royaume. « Nous avons des néerlandophones. D’ailleurs, plusieurs ont demandé s’ils pouvaient venir avec des supporters car chez eux tout se joue à huis clos. La réponse est bien sûr oui."

Voilà qui promet d’être un beau dimanche au RTC Flémalle. "Nous l’espérons mais il fera un peu chaud malheureusement."