La semaine dernière, le Standard Femina se faisait surprendre à Alost, pourtant mal classé. Une troisième défaite cette saison qui permettaient aux filles d'Anderlecht prendre le large en tête du classement. Ce samedi, l'heure de la revanche avait déjà sonné pour les troupes de Hamide Lamara. "Nous n'avions plus trop le choix. Il fallait prouver que nous étions toujours là si nous voulons avoir encore une chance d'espérer décrocher quelque chose", déclare Lola Wajnblum.

Les Rouches l'ont bien compris: on ne trébuche pas deux fois sur la même pierre. Elles ont montré une tout autre figure. Après une première période muette, elles ont ouvert la marque à l'heure de jeu via Davinia Vanmechelen. A six minutes du terme, Lola Wajnblum fixait le score à 2-0. "Nous avons obtenu un nombre incalculable d'occasions mais n ous avons eu beaucoup de mal à la finition . A la mi-temps, on s'est dit qu'il fallait absolument marquer rapidement, sans quoi ça deviendrait compliqué", poursuit celle qui a inscrit son quatrième but cette saison. "Il va falloir remédier à ce manque de réalisme car nous n'aurons pas toujours autant d'occasions."

Cette absence de réussite la semaine dernière, Hamide Lamara l'explique par un manque de rythme. "A cause du Covid, nous n'avons pas eu l'occasion de disputer des amicaux pour se préparer. De plus, nous avons pas mal d'absentes et nous manquons de profondeur de banc", dit le T1. 

La semaine prochaine, c'est à Genk que le Standard se rendra. Une équipe classée 6e, qui a perdu 1-0 à La Gantoise vendredi. "Genk fait partie de ces équipes qui, avec Alost, Gand, Bruges, etc. se valent en termes de qualité, même si le nombre de points n'est pas vraiment le même."