Un report reste mieux qu’une annulation. Il reste donc de l’espoir. Face à la situation sanitaire floue, les organisateurs du Triptyque Ardennais ont décidé de postposer leur 54e édition. Initialement prévue le week-end des 21, 22 et 23 mai, la course de référence pour les espoirs et élites sans contrat a été reportée à la fin de l’été, les 27, 28 et 29 août. Une décision prise par le comité du CC Hawy, en concertation avec les villes-étapes, a pris cette décision.

Un choix qui rejoint celui de nombreuses autres épreuves prévues au printemps. Comme, par exemple, Liège-Bastogne-Liège pour espoirs, qui est reportée du 17 avril au 24 juillet, tandis que le Tour de Basse-Meuse, pour les cadets, passe du début du mois de mai au début du mois de septembre. Dans la province, le Tour de Liège fera quant à lui l’impasse sur l’édition 2021.

Les étapes du Triptyque Ardennais sont déjà tracées. Avec à nouveau une consonance internationale.

La première journée partira d’Hellenthal, en Allemagne, pour se terminer à La Calamine. La seconde étape s’élancera également d’Allemagne, de Montjoie, pour se clôturer à Malmedy. Enfin, la troisième étape partira du Grand-Duché du Luxembourg pour finir à Bullange où le successeur de Sylvain Moniquet (en photo) sera connu.

Le grimpeur namurois, qui effectue sa première saison chez les pros avec Lotto-Soudal, est en effet le dernier vainqueur du Triptyque Ardennais, puisqu’il s’était imposé en 2019, faisant coup double dans la dernière étape.