Liège Le club veut miser sur son centre de formation pour continuer sa progression.

De tout temps, le matricule 4 a produit des joueurs de talent, qui ont embrassé de belles carrières, à tous les échelons du football belge. Mais, si l’on excepte l’éclosion de Romain Matthys, la source s’est un peu tarie ces dernières années. Cela devrait changer. "Il est difficile de former des joueurs quand on ne dispose pas d’infrastructures de qualité et le club a énormément souffert à ce niveau, et trop longtemps. Maintenant, tout est remis sur de bons rails, avec les sites de Rocourt et de Wihogne", se réjouit Jean-François de Sart.

"Les jeunes sont au centre du projet du club. C’est une mission à long terme et tout ne se fera pas en un claquement de doigts", insiste encore notre interlocuteur, convaincu par la vision des dirigeants. "On sait d’où le club revient et les personnes qui sont à sa tête actuellement me donnent l’envie de m’investir à leurs côtés. Nous menons une large réflexion en interne pour déterminer les priorités à suivre afin de progresser tout en assurant la pérennité de l’outil."

Dans l’immédiat, le maintien de l’équipe fanion est évidemment au centre de l’attention. "Il est trop tôt pour évoquer la saison prochaine, même si nous y travaillons déjà dans les coulisses. On a vu que l’équipe tenait la route cette saison et elle a eu besoin d’un temps logique d’adaptation à cette nouvelle division. Mais elle n’a jamais été ridicule, loin s’en faut."

Il faudra en toute hypothèse veiller à pourvoir au remplacement des cadres que sont Winandts et Vandebon, ce qui ne sera pas chose aisée. Mais d’abord, il reste six rencontres à disputer…