Qui succédera à Florian Descamps ? Réponse dimanche…

Gagner une fois dans sa vie la prestigieuse Olne-Spa-Olne (OSO), c’est le rêve de tout trailer qui aime la compétition. L’an dernier, à la même époque, c’est le Bruxellois Florian Descamps qui s’était imposé au terme d’une lutte sans merci face à Valentin Bénard qui était bien revenu au contact mais qui s’était écroulé dans les 8 derniers kilomètres.

Depuis peu, OSO attribue des points ITRA (3 dans ce cas) qui sont qualificatifs pour une éventuelle participation à l’UTMB. Il est vrai que le parcours de 69 km offrant quelque 2 450 m de D + est vraiment taillé pour les gens en forme. Pas question de s’engager sur OSO sans y être bien préparé.

Il vient de s’imposer aisément aux 10 miles de Liège et au Trail des Lumeçons, réputé lui aussi exigeant : Guillaume Deneffe sera au départ de l’édition 2020 de OSO avec des ambitions claires de victoire. Face à lui, d’autres grosses pointures dans le monde du trail comme Olivier Remacle, ancien champion de Belgique de la discipline. On devrait aussi apercevoir sur la ligne de départ des trailers comme Xavier Départ, le spécialiste des longs efforts. Ajoutons des Cararabin, des De Froidmont, des Grifgnée et autres Pahos : le plateau sera assurément très relevé.

Le départ sera donné à 8 h au hall omnisports d’Olne. Même si la course donne des points pour l’UTMB, pas question de barrière horaire à OSO : les derniers sont aussi méritants que les premiers et dans l’esprit des organisateurs, Courir pour le plaisir, pas question d’arrêter quoi que ce soit avant l’arrivée de la lanterne rouge.

Il est possible de récupérer son dossard la veille sur place ou le matin dès 7 h. On annonce, à l’heure d’écrire ces lignes, quelque 850 inscrits à quelques jours du départ.

Enfin, beaucoup de coureurs auront une pensée émue pour Claude Waterval qui nous a quittés bien trop tôt, il y a quelques semaines à peine. Il avait fini 3e de OSO l’an dernier, au terme d’une épique remontée.