De ce déplacement en banlieue gantoise on ne retiendra finalement que le résultat final car, intrinsèquement bien supérieures à leur adversaire, c’est dans la douleur que les Panthers se sont finalement imposées à Laarne et ce, en dépit de ce que pourraient laisser croire les chiffres.

À croire que par moments, elles oublient les éléments les plus basiques du basket, notamment en défense qui pourtant est réputé être leur point fort. Tout avait cependant bien débuté pour les Liégeoises qui, sans coup férir ou presque, s’envolaient d’emblée à 6-16 grâce à une Brewer inarêtable car efficacement approvisionnée. Cette belle alchimie volait néanmoins en éclat après un remplacement massif peu avant l’issue du premier acte. De quoi permettre aux Gantoises de se ressaisir et de revenir dans la partie à 19-18 (14e). Tout était à refaire mais surtout la confiance avait changé de camp. Même si Eden Rotberg prenait à nouveau ses responsabilités, les Liégeoises ne comptaient cependant que 3 petites longueurs d’avance au repos (27-30).

Allaient-elles réagir en seconde période ? Cela n’en prenait pas la direction tant les filles de Pierre Cornia se mettaient elles-mêmes en problèmes à force d’erreurs défensives et de ratés en attaque (38-36). Encore une fois c’est de Marie Peeters que venait l’étincelle défensive. Celle qui permettait aux Liégeoises de repartir de l’avant pour de bon. Les réflexes revenaient, le jeu se simplifiait et les paniers se mettaient à tomber, de quoi l’emporter après avoir joué à se faire peur.

Sparta Laarne : Aertssens 13, Vanhoutte 3, De Wilde -, DEFORCHE 13, Meylemans2, DEGELS 4, Buysse -, CAPOEN 9, VAN DEN BROECKE 9, Putman -, BEECKMANS 5, Derre -.

Liège Panthers : Tremblez -, DOPPEE 10, Leblon 0, DESCAMPS 6, Franquin 9, Peeters 2, Schwarz 4, BREWER 22, BREMER 2, ROTBERG 13, Maes 4.

Quarts : 11-16, 16-14, 15-17, 16-25.