Liège Le RFC Liège, qui affiche 0 sur 6, vit un début de saison compliqué.

Que se passe-t-il au FC Liège ? Difficile de dire d’où vient le problème. La défense ? Le gardien ? Les transferts ? Le staff ? Les hypothèses sont nombreuses et chacun a un avis différent. Toujours est-il que les échecs s’accumulent dans une série qui semble encore plus relevée que la saison dernière. Après la défaite chez les Francs Borains en Coupe de Belgique il y a quelques semaines, Liège a raté ses deux premiers matchs de championnat, encaissant huit buts en 180 minutes.

Cependant, le calme reste de mise et il n’est pas question de parler de naufrage. "Il n’y a pas lieu de tirer la sonnette d’alarme" , dit Marc Grosjean. "Restons sereins et ne tombons pas dans un état de panique."

Selon le T1 , il s’agit d’un problème collectif. "Les soucis sont clairement visibles dans le type de buts que nous prenons. Il faut travailler pour trouver des solutions. Je suis le capitaine du navire et nous devons chercher ces solutions ensemble. Il y a un souci d’équipe mais le groupe se trouve très bien sur le terrain. C’est uniquement quand les événements se corsent que les joueurs deviennent fébriles et tombent facilement. Ce n’est pas normal."

Du côté des supporters, l’inquiétude semble déjà bien présente et, sur les réseaux sociaux, les commentaires sont loin d’être tendres. "Je comprends leur déception. C’est une attitude normale lorsque l’on est dans un club où il y a du public. Mais il faut plus que jamais de l’union", poursuit le mentor.

Une chose est certaine, l’équipe est fort jeune et l’expérience n’est pas vraiment au rendez-vous. Mais c’est voulu de la part de la direction, qui tente de lancer des jeunes. "Nous avons tout de même des réunions prévues avec les dirigeants pour faire le point. J’ai un avis et ils m’entendront mais je ne sais pas ce qui va se décider."

Un dernier transfert d’un joueur libre ? La porte serait fermée, mais visiblement pas tout à fait cadenassée.


"Se regarder dans la glace"

Lorsqu’un club encaisse autant de buts en peu de temps, c’est bien souvent le gardien qui est remis en cause. Depuis l’entame du championnat, c’est le jeune Lucas Alfieri qui défend les filets liégeois. Pas toujours irréprochable, il est très loin d’être le seul responsable. “Nous sommes un groupe et chacun doit se regarder dans la glace. Je ne pointerai personne du doigt parce que j’ai aussi ma part de responsabilité, mais nous devons montrer que ces défaites ne sont que des accidents”, déclare le portier.

En ce qui concerne l’expérience du groupe, Alfieri a un avis bien tranché. “Certains disent que nous n’en avons pas mais il ne faut pas spécialement avoir 30 ans pour être un leader. Mais chapeau tout de même au public, qui est toujours là pour nous encourager, même lorsque nous sommes battus.”