Liège Le coureur liégeois a été très offensif sur la Flèche Ardennaise, dimanche dernier.

Son nom a constamment résonné sur les ondes de Radio Tour, dimanche, lors de la Flèche Ardennaise. Marvin Tasset a été dans quasiment toutes les attaques de la journée.

"Je me sentais vraiment très bien et j’étais à chaque fois bien placé, commente l’espoir liégeois. J’ai donc été dans presque toutes les échappées. Je voulais adopter cette manière de courir sur cette épreuve, car, souvent, il y a un coup qui part assez loin de l’arrivée et qui joue le final de la Flèche Ardennaise. Malheureusement pour moi, cela n’a pas été le cas cette fois ! Nous avons été repris au pied de la côte de Cornesse, la dernière difficulté avant le circuit local."

Le coureur de la formation continentale Wallonie Bruxelles Development Team a dû se contenter de la 29e place. Ses efforts n’ont pas été récompensés. "C’est comme ça, c’est la course, ajoute encore Marvin Tasset. Peut-être que le circuit final de cette épreuve n’est pas assez difficile. Car nous arrivons quand même avec un peloton de plus ou moins septante coureurs. C’est beaucoup sur une telle course. Mais je suis content de mes sensations. Je me suis rassuré. Car cela faisait deux semaines que je ne m’étais plus aligné sur une compétition."

Il a travaillé sa condition à l’entraînement. "J’ai bien bossé pour retrouver ma forme actuelle, décrit-il encore. Cela arrive juste au bon moment, pour les belles courses qui arrivent." Sur lesquelles il met désormais le cap avec une confiance retrouvée.

"Je ne m’en cache pas : mon début de saison n’a pas été satisfaisant et je sais que pour la direction de mon équipe, mon bilan n’est jusqu’à présent pas suffisant, poursuit Marvin Tasset. Mais, dimanche, l’équipe était contente de moi. Et moi aussi. J’attends beaucoup de la suite. Peut-être pas du Grand Prix Criquielion, qui se termine souvent au sprint. Mais des autres courses dures qui arrivent, comme le Triptyque Ardennais ou la Flèche du Sud."