Clairement en manque de compétitions, Delphine Thirifays a des fourmis dans les jambes.

Samedi, à 11h30, la triathlète liégeoise prendra le départ d'une épreuve en solitaire de quelque 25 km et, surtout, de 2000 mètres de dénivelé positif pour un total de 11 200 marches. Soit l'ascension à 30 reprises de la célèbre montagne de Bueren et ses escaliers affichant 374 marches.

"Je me suis bien préparée pour ce projet. Avec du travail spécifique dans les marches et 20 heures d'entraînement pas semaine depuis six semaines. Je m'attends à quatre heures d'effort, avec, une descente sur deux, le retour en bas par Pèrî pour éviter les escaliers trop traumatisants en descente. Je ne serai pas tout à fait seule car mon papa sera là pour l'assistance et des amies feront quelques montées avec moi."

Delphine Thirifays a le coeur sur la main. Une nouvelle fois, elle va souffrir pour l'asbl Leg's Go, dont elle est ambassadrice. Mais elle a le moral au zénith avant de s'élancer. "Je me sens dans le même état d'esprit qu'avant une grosse compétition. Seules adversaires: mes limites physiques et ces 374 marches à monter 30 fois !"

© A. Devillers