Ce vendredi après-midi, nombreux sont les supporters du Matricule 4 qui se mordent les doigts depuis qu'ils ont appris que le club qui leur est cher aurait pu demander sa licence et que, s'il l'avait obtenue, il serait monté sur le terrain. 

En effet, suite à un vote, la Pro League a décidé de faire monter le Lierse en D1B. Pourtant, le club anversois a terminé la saison à la 13e position. Jamais personne n'imaginait voir un club si bas classé passer à l'échelon supérieur. "C'est un signal catastrophique pour le football belge. Cela prouve bien que maintenant, une montée ne se joue plus sur le terrain mais bien avec une licence", déclare Pierre-Laurent Fassin, le directeur général du RFC Liège, quelque peu triste de devoir poser un tel constat.

Si Liège avait su cela plus tôt, aurait-il envisagé d'introduire une demande de licence? "On peut avoir des regrets de ne pas monter mais il faut se rendre à l'évidence qu'au moment d'introduire le dossier, nous n'étions pas en mesure sportive de le faire. De plus, maintenant, nous avons construit une équipe pour être plus fort en Nationale 1 la saison prochaine, pas pour jouer en D1B."

Malgré tout, le Hervien tente de voir le côté positif des choses. "Cette montée du Lierse permettra d'avoir un championnat encore plus ouvert. C'est un concurrent de moins pour nous et une chance de plus de faire bonne figure dans la série. En tout cas, il n'y aura probablement pas une équipe qui dominera le championnat avec quinze points d'avance, comme ça a été le cas de Deinze cette saison. Ce qui est clair aussi, c'est que nous préférons faire des résultats sur le terrain et pas en coulisses."

Liège se concentre à présent sur le prochain championnat pour tenter de viser le plus haut possible.