Liège

Les Wanzois sauvent leur saison en décrochant la première Coupe de la Province de leur histoire.

À défaut de titre ou de montée en nationale, Wanze/Bas-Oha peut en tout cas se targuer d’avoir remporté méritoirement la Coupe Jupiler.

Pour le coach Jean-Yves Mercenier, c’est le premier trophée de sa carrière d’entraîneur après seulement une demi-année à la tête des Mosans. Il marque par la même occasion l’histoire du club.

"C’était important de bien finir la saison par une victoire aujourd’hui ", confiait-il. " Les dernières semaines ont été un peu difficiles mais au moins on ne repart pas sans rien. Il ne faut pas se voiler la face, ça mettra aussi un peu de beurre dans les épinards."

Le T1 wanzois n’était pas entièrement satisfait de la prestation des siens mais il pouvait être content de la mentalité affichée, un point sur lequel il souhaite travailler pour l’an prochain.

"Contre Ster au tour final, on s’est crus trop beaux" , complétait Jordan Lomba. "Mais, cette fois-ci, on a su former un vrai groupe. Ça aurait peut-être pu nous mener plus haut si ça avait toujours été le cas."

Du côté sterlain, on est évidemment déçu mais la lucidité est de mise. "Il n’y a pas photo, WBO mérite sa victoire" , concédait le gardien, Julien Crespin, sans qui le score aurait été plus lourd. " Physiquement, on était cuits. On paye un peu les nombreux efforts consentis cette année. Ça s’est vu en deuxième période, nous n’avions plus la même hargne. Mais on est tout de même tous très contents d’avoir pu arriver jusqu’ici."

La saison de Ster est aussi historique

Malgré cette finale perdue, le T2 de Ster Marcin Gdowski vantait le mérite de son équipe. “C’est un groupe exceptionnel, ils doivent être fiers de ce qu’ils ont fait. Certains sont revenus de vacances ou se sont soignés intensivement pour jouer. Et ils n’ont une nouvelle fois rien lâché, bien que WBO fût au-dessus.”

“Le club n’avait jamais participé à une finale de Coupe de Province ni ne s’était qualifié pour un tour final, poursuivait Julien Crespin. Quelque part, on se dit qu’on écrit l’une des plus belles pages de l’histoire de Ster. On a peut-être légèrement bénéficié de ce statut d’outsider. Mais la série pour la saison suivante est assez relevée et on nous attendra au tournant désormais.”