Liège Telmo Rodrigues a laissé une carrière de basketteur professionnel au Portugal pour venir en Belgique.

Tout a commencé en 2014 pour Telmo Rodrigues, qui se destinait à une carrière pro de basketteur, lorsqu’il a rencontré son âme sœur : Claudia Veloso. "Elle était en Erasmus au Portugal. Son cousin est un ami à moi. Nous nous voyions le week-end puis nous avons décidé de retourner en Belgique."

Fille de parents portugais, Claudia Veloso a toujours vécu à Liège. Son compagnon, Telmo, n’avait jamais imaginé un jour quitter son pays pour une demoiselle. "Je pensais que je venais en Belgique pour deux ou trois semaines mais j’y suis depuis cinq ans. Lorsque je l’ai annoncé à ma famille, ma maman a beaucoup pleuré. Il lui a presque fallu un an pour s’habituer", explique Telmo.

À 22 ans , il a aujourd’hui une vie stable mais son avenir était dessiné au Portugal, sur les parquets. Joueur de haut niveau, il a remporté plusieurs titres. "J’ai joué au basket en provinciales avant de monter en nationale et de devenir professionnel. À ce moment-là, nous jouions contre Benfica, Porto… Les grandes équipes. J’ai aussi été élu meilleur joueur de mon district (NdlR, Guarda, situé dans le nord-est) et j’ai gagné le prix du meilleur joueur lors d’un grand tournoi en Espagne."

Autre preuve inconditionnelle de son talent, Telmo a été repris en sélection nationale en U16.

Des histoires, Telmo en a énormément mais s’il y en a bien une qui est marquante, c’est le choix de son club. "Au foot, je suis un grand supporter de Benfica mais j’ai joué dans le club sportinguiste de Guarda, c’est-à-dire le club des fans du Sporting Club du Portugal de la ville de Guarda (NdlR : les 2 clubs sont de grands rivaux)."

Fan de basket jusqu’aux tripes, Telmo a également suivi la formation d’arbitre. "J’ai sifflé quelques matchs de dames… J’aimais bien les arbitrer." (rires)

Aujourd’hui, tout cela n’est plus qu’une histoire ancienne pour Telmo. "Je ne joue plus du tout. Je suis allé m’entraîner à quelques reprises à Angleur et à Belleflamme mais je n’ai jamais disputé de match. J’avoue que ça me manque et que je pense avoir le niveau pour jouer ici, même si ce sport est beaucoup plus tactique en Belgique qu’au Portugal. Il y a aussi moins d’intensité."