C’est le T2 Patrick Herman qui sera aux commandes de l’équipe de Rechain ce week-end après le départ de Claudy Dardenne. Pour son premier match en P1, l’adversaire est de taille puisqu’il s’agit du déplacement à La Calamine, prétendant au titre. Malgré la situation, le moral semble bon et les joueurs déterminés.

Le week-end dernier, nous vous annoncions la fin de la collaboration entre le coach Claudy Dardenne et le club de Rechain avant le coup de sifflet du premier match. Une information qui a surpris car l’intéressé avait pris la place de Gino Piol en mars dernier. “Ma vision avec celle du comité et des joueurs n’était plus en phase. Ce n’était plus possible”, avait commenté l’entraîneur sans trop rentrer dans le vif du sujet.

Suite à cette annonce, le club de Rechain se retrouvait donc sans T1 dès le début de saison alors qu’un gros déplacement à La Calamine est prévu ce 20 septembre. Ce mardi, le correspondant qualifié du club, Jean-Paul Carabin, confirmait ainsi que le président du club analysait le dossier de plusieurs candidats mais qu’aucune décision n’avait encore été prise.

En attendant l’arrivée d’un nouveau coach, c’est Patrick Herman, qui a été chargé d’assurer l’intérim. Il s’est d’ailleurs occupé de l’entraînement ce mardi et ce jeudi soir. Des séances qui semblent bien se dérouler malgré la situation. Les joueurs sont déterminés à se mettre en valeur contre les Germanophones : “C’est un match important. C’est notre premier de la saison car la rencontre contre Pontisse a été annulée”, analyse le coach par intérim. “C’est un peu le Petit Poucet qui se battra contre un grand, mais on va jouer notre chance, il y a de la qualité dans le noyau”.

Patrick Herman n’est pas un néophyte dans le milieu. Avant Rechain, il a entraîné les jeunes d’Aywaille et d’Hamoir. Il a également entraîné l’équipe B aqualienne avant de tenter sa chance en P1 comme adjoint à Rechain. C’est la première fois qu’il enfile le costume de T1 dans cette division. Un costume qu’il devra peut-être rendre dès ce lundi. “Il est possible qu’il y ait le futur entraîneur dans les tribunes de La Calamine ce week-end, c’est pourquoi les joueurs vont probablement tenter de se mettre en évidence”, continue Patrick Herman qui s’interroge : “Est-ce que je serai toujours là dans deux ou trois semaines ? Est-ce que je vais rester si on fait un beau résultat ce week-end ? Je ne sais pas.” Une situation qui peut paraître frustrante, mais qui est un peu le lot de chaque T2.