Liège

Le test-match opposant Beaufays à Trooz pour la descente de P1 en P2 s'est soldé par la victoire sur le terrain des Belfagétains (3-1) mercredi à Dison. Mais jeudi matin, Trooz a déposé réclamation. Il accuse son adversaire d'avoir triché.

A la 71e, Pierre Haleng est monté au jeu. Or, le nom qui figurait sur la feuille de match était celui de Cédric Roger Haleng, son père.

La date de naissance (1973) a attiré l'attention des Trooziens qui, lorsque Haleng est monté au jeu, ont filmé, histoire de pouvoir démontrer qu'il s'agissait bien de Pierre et non de Cédric Roger.

Dès ce jeudi, ils ont déposé une plainte à l'Union belge et se sont attachés les services d'un avocat.

Christophe Burnet, l'entraîneur de Beaufays, ne s'alarme pas outre mesure. "Il y a eu une erreur de manipulation au moment de remplir la feuille de match électronique. Notre délégué a cliqué sur le nom de Cédric au lieu de celui de Pierre. Mais celui-ci n'était pas suspendu et il s'est présenté avec sa carte d'identité. Les arbitres n'ont pas remarqué l'erreur non plus. Car c'est bien une erreur: on n'a pas essayé de tricher."

Le CP convoquera sans doute les parties, qui devront s'expliquer.

"La semaine dernière, il y a eu une affaire similaire entre Faymonville et Bullange. Les arbitres ont expliqué qu'ils n'avaient pas vu l'erreur et le score du match a été entériné", dit encore Christophe Burnet.