Toutes les courses pour les jeunes sont toujours à l’arrêt pour l’instant. Mais il y a eu une exception, le week-end dernier, sur la piste de Gand. Un meeting international a pu être organisé. Pour les pros. Mais aussi pour les jeunes. Un coureur wallon a pu y prendre part : le Liégeois Thibaut Bernard a été sélectionné au sein de l’équipe nationale de piste.

Et il n’y a pas fait de la figuration. Le junior de Cras-Avernas s’est classé quatrième du scratch et cinquième de la course aux points. À chaque fois sur une vingtaine de partants.

"Cela faisait vraiment du bien de retrouver la compétition", sourit Thibaut Bernard, membre de l’équipe Crabbé Toitures-Libramont Chevigny. "C’était gai de pouvoir remettre un dossard, de retrouver l’ambiance de la course après tant de temps sans compétition. Et celle-ci s’est bien déroulée. Je sentais que la forme était là. Malheureusement, il m’a manqué un peu d’automatisme pour faire mieux, pour tenter de finir sur le podium. Cela s’est vraiment ressenti, notamment par rapport aux étrangers, qui avaient eu la chance de pouvoir faire d’autres compétitions. Là, je sentais qu’il me manquait le feeling de la course, notamment par rapport au positionnement. Mais cela s’est quand même bien passé. Je suis donc satisfait de cette reprise."

Les dirigeants de l’équipe nationale de piste l’étaient également. "Oui, car il y avait une belle concurrence étrangère, avec des Italiens et des Suisses, qui avaient déjà fait leurs preuves l’an passé et sont costauds", décrit encore Thibaut Bernard. "Je termine d’ailleurs à chaque fois derrière des coureurs de ce pays et derrière un Belge. Je suis donc content de mes prestations. Et d’avoir pu retrouver un peu la compétition. Il fallait en profiter, car, pour l’instant, il n’y en a pas d’autres de planifiées. Il va falloir patienter. Pour nous, les jeunes, c’est vraiment embêtant. En tant que junior de deuxième année, c’est une saison importante, car il faut se faire repérer si on espère être recruté par une belle équipe continentale pour mon arrivée chez les espoirs. Mais sans course, c’est compliqué…"